Critique Ciné : Jeepers Creepers 3 (2017)

Critique Ciné : Jeepers Creepers 3 (2017)

Jeepers Creepers 3 // De Victor Salva. Avec Jonathan Breck, Brandon Smith et Meg Foster.


Jeepers Creepers est une franchise que les aficionados de cinéma d’horreur connaissent forcément. Après 23 ans de sommeil, le Creeper peut enfin faire son grand retour. Le dernier volet de la saga, le second date tout de même de 2003, cela fait donc 15 ans qu’il n’y a pas eu de nouvelles du Creeper. Victor Salva, créateur de cette franchise, est donc de retour pour nous jouer un mauvais tour. Si les suites de ce genre là peuvent facilement être de grandes déceptions, ici on retrouve tout de même Jonathan Breck dans le rôle qu’il a déjà incarné deux fois. Cependant, ce que je trouve dommage avec ce nouveau volet des aventures du Creeper c’est qu’il manque quelque chose dans le visuel notamment. C’est globalement moins réjouissant que les précédents volets alors qu’avec les nouvelles techniques, cela aurait pu être bien plus sympathique. On retrouve alors tous les problèmes inhérents aux films d’horreur filmés en numérique et aux réalisateurs qui ne savent pas nécessairement appréhender le tout afin de faire en sorte que leur film ressemble à autre chose qu’un téléfilm. Si le Creeper n’était pas forcément le héros de grands films d’horreur, Victor Salva pouvait avoir le mérité de créer un boogeyman original et différent de ce que l’on a pour habitude de voir.

La suite directe du premier volet de Jeepers Creepers, situant l’histoire entre les deux opus de la franchise où le Creeper continue de hanter les habitants d’une petite ville sans histoire des Etats-Unis.

Cependant, c’est aussi un méchant charismatique et Jonathan Breck continue de l’incarner avec une vraie ferveur qui fait clairement l’intérêt de cette franchise (et accessoirement de ce troisième volet de la saga). Je ne comprends pas pourquoi Victor Salva a voulu situer ce film quelques minutes après la fin du premier film (ce qui fait donc de ce Jeepers Creepers 3 le second volet officiel de la saga). J’avais cependant adoré le second volet de la franchise, avec cette atmosphère pesante et brillamment maîtrisée. Cependant, on ne peut pas dire que ce nouveau film sait être à la hauteur des attentes. Le scénario ne brille jamais ici, manquant cruellement de moments flippants qui permettraient de retrouver l’ambiance de la saga. Sans compter que la mise en scène de Victor Salva est plus régressive qu’évolutive. Je pense que la faute vient aussi du manque cruel de moyens, laissant alors ici l’impression que le film ressemble à un vulgaire téléfilm de seconde zone. Le casting n’aide pas spécialement non plus car en dehors de Jonathan Breck le reste est bien loin d’être folichon. Il n’y a pas vraiment de quoi faire des cauchemars…

Note : 3/10. En bref, un troisième volet inutile, fauché et raté.

Date de sortie : inconnue - Directement en DVD

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article