Critique Ciné : The Shadow Effect (2017)

Critique Ciné : The Shadow Effect (2017)

The Shadow Effect // De Obin Olson et Amariah Olson. Avec Cam Gigandet et Jonathan Rhys Meyers.


Obin et Amariah Olson ne sont pas spécialement connus pour avoir fait des films brillants dans leur carrière. Cependant, il y avait Cam Gigandet dans The Shadow Effect donc je me suis senti obligé de jeter un coup d’oeil à ce qui reste un divertissement de week-end pluvieux. On sent que The Shadow Effect manque cruellement de budget car la mise en scène est terriblement décevante et/ou trop facile. Mais si le budget est limité, le plus gros problème de The Shadow Effect est sûrement son manque d’imagination et d’innovation. Cela manque cruellement de nouveauté alors qu’il y avait largement de quoi faire dans le genre, même avec aussi peu de moyens. Du coup, les lieux sont très austères et peu inspirés, sans compter que la fin du film est un brin trop prévisible. Cela ne permet pas spécialement de se plonger complètement dans cette aventure. J’ai beau adorer Cam Gigandet (et c’est la seule raison pour laquelle j’ai voulu regarder ce film), je ne comprends pas comment cet acteur fait pour toujours se retrouver dans des films aussi médiocres alors qu’il a des capacités. Il c’est l’homme de main, un ancien G.I. (bon, je ne vais pas vous donner tous le twist final, même si pour le coup, il ne faut pas trop chercher loin pour comprendre ce qui se passe).

Un homme voit sa vie changer quand ses violents rêves comment à altérer sa propre réalité.

The Shadow Effect c’est un mélange de complot, de film d’action et d’assassinat, un peu trop facile sur les bords pour réellement prendre à coeur tout ce qui arrive à ce héros. A côté, on retrouve alors Jonathan Rhys Meyers, lui aussi assez médiocre dans son ensemble. J’aime bien cet acteur mais cela fait bien longtemps qu’il n’a pas eu de rôle remarquable à l’écran. Même à la télévision. Côté mise en scène, les frères Olson sont très limités. Ils ne parviennent pas à faire grand chose avec leur caméra, en partie à cause du manque cruel de moyens qu’ils ont entre les mains mais pas seulement. En effet, c’est aussi en partie dû au scénario qui ne permet pas de grandes envolées en termes de mise en scène. Ils avaient une bonne idée entre les mains qui aurait sûrement donné un bon film entre les mains d’un bon scénariste et d’un bon metteur en scène. The Shadow Effect c’est donc le téléfilm du dimanche pluvieux, que l’on ne va pas trop retenir une fois qu’on l’a terminé. Pas que cela soit dommage car je n’attendais rien de ce film, mais à certains moments les répétitions et les longueurs font que le spectacle n’est pas aussi pertinent que l’on aurait pu le souhaiter.

Note : 2/10. En bref, on ne retiendra pas grand chose de ce film de seconde zone qui n’a rien de bien palpitant à offrir.

Date de sortie : Directement en VOD

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article