Critiques Séries : On va s'aimer un peu beaucoup. Saison 1. Pilote (France).

Critiques Séries : On va s'aimer un peu beaucoup. Saison 1. Pilote (France).

On va s’aimer un peu beaucoup… // Saison 1. Episode 1. Pilote.


On va s’aimer un peu beaucoup… c’est la dernière série proposée par France 2. Une comédie dramatique familiale comme la France aime en faire et qui finalement se laisse déguster sans trop de difficulté. Créée par Pascal Fontanille (Clem) et Emmanuelle Rey-Magnan (La Nouvelle Maud, Clem), cette série n’est pas une comédie française comme on a pour habitude de le voir. Le scénario nous réserve de bons moments assez drôles pour nous donner envie d’aller plus loin que ce premier épisode. La série s’aime à parler de sujets de société avec une certaine forme de légèreté qui permet de les faire passer sans trop de difficulté comme un peu de crème dans un café bien corsé. On se retrouve aussi face à une série assez féministe sur les bords. Les personnages féminins sont nombreux et surtout particulièrement forts, féminins, attachants et libres. Ce sont des personnages que l’on ne peut qu’apprécier et cela fait clairement partie du charme de cette petite comédie. Par ailleurs, On va s’aimer un peu beaucoup… lorgne aussi pas mal sur des précédentes créations de la chaîne et mélange plusieurs choses allant de Avocats et Associés à Dix pour Cent. Ce n’est peut-être pas un mélange savoureux à chaque minute mais les personnages sont plaisants.

Elle a tellement changé la famille ces dernières années ! Au point qu’il faut désormais avoir recours au droit pour régler ce qui auparavant restait "en famille" justement.
Astrid et Audrey sont mère et fille, avocates spécialisées dans le droit de la famille, et ont fait le pari périlleux de travailler ensemble. D’un bouledogue anglais écartelé par le divorce de ses maîtres à une affaire de marchand de gamètes, des histoires de gardes alternées ou pas, de filiation ou d’adoption, de changement de sexe ou de grands parents privés de leurs petits-enfants, les dossiers se suivent et ne se ressemblent pas. Un seul point commun : leurs protagonistes en conflit, émouvants, à baffer, ou comiques, c’est nous !

Le premier épisode a donc le charme qu’il faut, cette ambiance enlevée qui donne envie de poursuivre l’aventure. Avant de vous parler de ce premier épisode, j’ai même pris le soin de voir le second mais le rythme est différent et la série semble avoir un peu de mal par moment à s’imposer. Ce n’est pas pour autant la meilleure comédie familiale et d’avocats que j’ai pu voir dans ma vie. Il y en a bien d’autres et notamment Avocats et Associés qui était tout de même bien meilleure. Reste alors par moment le talent du casting pour réellement relever le tout. Ophélia Kolb en tête. Cette dernière, plaide en la faveur d’On va s’aimer un peu beaucoup… même si le scénario ne lui donne pas toujours son meilleur non plus. Finalement, même si cette petite comédie dramatique n’a rien de très original car elle reprend des trucs que l’on a déjà vu auparavant (et en légèrement moins bien), reste alors un ton enlevé, des dialogues corrects et des personnages suffisamment attachants pour nous permettre de passer un bon moment. Je ne sais pas si toute la saison tient la route, juste que le second épisode est un brin décevant.

Note : 4.5/10. En bref, nostalgiques d’Avocats et Associés bonjour, On va s’aimer un peu beaucoup… n’est pas vraiment faite pour vous séduire…

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article