Critiques Séries : Shameless (US). Saison 8. Episode 6.

Critiques Séries : Shameless (US). Saison 8. Episode 6.

Shameless (US) // Saison 8. Episode 6. Icarus Fell and Rusty Ate Him.


Bon, il y a un problème. Shameless est en train de délivrer son épisode décevant, un grand classique chaque année au milieu de la saison. Il y a toujours un épisode où la série tente de faire quelque chose mais le résultat n’est jamais spécialement brillant. Le premier truc qui m’a frappé encore une fois et dont j’ai envie de parler, c’est le fait que le générique n’a jamais changé. Les personnages ont grandi, il serait donc logique qu’en huit ans cela change. Mais non, Shameless ne change pas son générique. Surtout que désormais, Shameless n’est plus vraiment une série familiale comme elle pouvait l’être au début. Si la famille continue d’avoir son importance dans l’histoire des personnages, elle n’est pas aussi présente qu’auparavant. Il manque un petit truc en somme. Par ailleurs, les intrigues sont un peu trop déconnectées les unes des autres même si certaines se retrouvent par moment impliquées dans d’autres. Mais par exemple l’histoire de Fiona qui déconnecte un peu l’histoire de tout le reste. Le fait qu’elle découvrir une femme qui vivait isolée du monde. Si la série tente d’apprendre ici une leçon à Fiona, le résultat est complètement décevant car il n’y a pas tant de conséquences que ça.

Si continuer l’aventure de Fiona dans cet immeuble est intéressant pour le personnage de Fiona, ce n’est pas toujours fait de la meilleure façon car l’on a l’impression de ce fait que Fiona est complètement à l’ouest par rapport aux autres personnages. De plus, les enjeux autour de Fiona ne sont plus du tout comme auparavant. A l’époque c’était le personnage central de l’histoire, celle qui rassemblait toute la famille. Désormais, elle n’est plus avec les autres Gallagher et a donc sa propre intrigue. Sans compter que certains personnages ne fonctionnent pas aussi bien que prévu. Comme Debbie dont l’histoire continue de me poser des questions. Je ne sais pas trop ce que la série compte faire avec elle, mais en tentant de la faire grandir, j’ai l’impression qu’elle fait un peu l’inverse. C’est un peu la même chose avec Frank, qui a ses propres problèmes ou Kev qui continue de chercher une famille de changer (mais cela reste compliqué). Finalement, cet épisode déconnecte pas mal de personnages les uns des autres et permet donc le fil d’une famille. Je m’attendais à un truc différent mais la saison ne va pas spécialement dans le sens que je pouvais espérer.

Note : 4/10. En bref, avec un peu de comédie pour sauver le reste, Shameless continue d’être sympathique. Mais il manque un truc à cet épisode pour nous accrocher.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article