The Gifted (Saison 1, épisodes 8 à 10) : avancer tête haute pour ne pas reculer

The Gifted (Saison 1, épisodes 8 à 10) : avancer tête haute pour ne pas reculer


La série que l’on nous a présenté au départ n’est clairement pas ce que j’attendais de The Gifted. Car si l’on doit regarder The Gifted de plus près, on se rend compte qu’il ne faut pas être très demandeur vis à vis du scénario car le résultat est toujours sacrément loin de ce que j’attendais au départ. Ce n’est pas que ces trois épisodes sont mauvais, mais disons que je m’attendais à un truc légèrement différent. Le passé des personnages n’est pas aussi pertinent et passionnant qu’il devrait l’être par exemple. Et c’est justement là qu’il y a un vrai problème dans The Gifted. Ce que je trouve dommage aussi dans The Gifted c’est le manque cruel de surprises. Les épisodes suivent un schéma assez classique qui ne change pas trop d’épisodes en épisodes. Ce n’est pas forcément mauvais car la série a été plus ou moins construite comme procédurale, mais j’aurais apprécié que cela aille un peu plus loin. Le schéma narratif se répète (jusqu’à ce qu’il change comme dans « outfoX »). Et c’est d’ailleurs l’une des meilleures choses qui pouvait arriver dans cette série. Le fait est que j’ai toujours adoré les X Men. C’est le même groupe de personnages que l’on ait pu voir. Avengers, Justice League n’ont jamais réussi à faire aussi fort que X Men au cinéma. Sauf que The Gifted fait moins bien que les autres univers, ce qui est étonnant.

« outfoX » a aussi l’avantage de capturer quelque chose d’intéressant sur les enfants Strucker. Cela permet de nous faire comprendre que The Gifted va de l’avant alors qu’elle stagnait jusqu’à présent. Je passe de bons moments mais rien n’est véritablement mémorable. Du coup, on se retrouve avec un truc légèrement médiocre sur les bords. Il y a des révélations, assez classiques et déjà vu pour le genre : les mutants de la Mutant Underground doivent organiser une attaque (afin de sauver des mutants bien entendu) et les enfants Strucker sont les seuls à pouvoir aller de l’avant. Les parents Strucker de leur côté sont complètement à côté de la plaque, des personnages un peu trop transparents alors que l’on a fucking Amy Acker au casting ! Mais voilà, l’évolution de l’histoire est un peu trop facile à mon goût, comme dans « threat of eXtinction » où la perte du père de Reed, la capture de Chloe ou encore Pulse, ne vont pas avoir de grandes répercussions sur l’épisode alors que cela pourrait (ou devrait ?) être l’inverse. De plus, cela manque cruellement d’émotions. Le téléspectateur et les personnages n’ont pas vraiment d’émotions à ressentir. Du coup, il est difficile de se sentir concerner.

Il aurait été intéressant d’aller de l’avant, surtout si The Gifted pouvait aller dans une nouvelle direction. « eXploited » (1.10) vient me frapper d’un coup final avant de retrouver prochainement The Gifted. Disons que je ne connais pas totalement l’univers des X-Men. J’ai vu la série dans ma jeunesse, j’ai vu les films, j’ai vu Deadpool, mais The Gifted sort un peu de tout ce que j’ai vu. Et le résultat c’est que ce n’est pas spécialement des X Men à mon goût, juste des mutants avec des pouvoirs comme pouvait nous en présenter Mutant X (qui pour le coup était bien meilleure). Du coup, je me demande à quoi va bien pouvoir ressembler la suite de la saison. Et Matt Six n’arrive pas à délivrer quelque chose de suffisamment fun, comme il avait pu le faire avec Burn Notice. Après cet épisode il ne reste que trois épisodes mais sincèrement je m’attendais tout de même à un truc un peu plus fou. J’ai l’impression de voir une série secondaire, développée par une chaîne du câble qui n’était pas spécialement là pour nous surprendre. Amy Acker est trop transparente alors que Stephen Moyer ne s’en sort pas trop mal pour le coup.

Note : 5/10. En bref, c’est toujours moyen…

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article