Critique Ciné : Le Grand Jeu (2018)

Critique Ciné : Le Grand Jeu (2018)

Le Grand Jeu // De Aaron Sorkin. Avec Jessica Chastain, Idris Elba et Kevin Costner.


Dans Le Grand Jeu, on retrouve tout ce qui fait le succès de Aaron Sorkin : des dialogues, des dialogues mais des dialogues intelligents. Les personnages en débitent à longueur de film, parfois pour délier une bonne partie de l’intrigue et à d’autres pour nous expliquer tout un tas de choses. Si tout cela est inspiré d’une histoire vraie et qu’il ne pouvait pas donner le rôle de Player X à Leonardo DiCaprio (dans la vraie histoire) mais ici à Michael Cera, le film n’en reste pas moins terriblement efficace. Le film est bavard mais dans le bon sens du terme car le film garde une certaine éloquence que bien d’autres oeuvres n’ont pas et cela permet également de donner un vrai rythme au film qui fait passer les 2h21 pour un tour sur des montagnes russes. Jessica Chastain a ici un rôle à la hauteur de son talent et aussi de l’image féministe qu’elle donne depuis plusieurs années maintenant. Elle apparaît alors comme une femme forte, qui aime le pouvoir et surtout le pouvoir sur les hommes qu’elle a en face d’elle. Dans sa façon de construire ce personnage intelligent, Aaron Sorkin tire alors son épingle du jeu et met le tout en scène tout en restant fidèle à ce qu’il est capable de faire quand il écrit. Et le résultat est alors assez étonnant.

La prodigieuse histoire vraie d’une jeune femme surdouée devenue la reine d’un gigantesque empire du jeu clandestin à Hollywood ! En 2004, la jeune Molly Bloom débarque à Los Angeles. Simple assistante, elle épaule son patron qui réunit toutes les semaines des joueurs de poker autour de parties clandestines. Virée sans ménagement, elle décide de monter son propre cercle : la mise d’entrée sera de 250 000 $ ! Très vite, les stars hollywoodiennes, les millionnaires et les grands sportifs accourent. Le succès est immédiat et vertigineux.

Adapté du roman écrit par la fameuse Molly Bloom, Le Grand Jeu est alors un voyage vertigineux qui ne laisse aucun répit à un spectateur qui sait très bien ce qu’il est venu fort. Pour sa première mise en scène, Aaron Sorkin aurait pu être boudé et finalement il ne s’en sort pas trop mal dans le registre. Bien au contraire, je dirais qu’il s’en sort très bien. Et tout cela avec un résultat étonnant pour bien des raisons. Cependant, Le Grand Jeu ne gagne pas ses lettres de noblesse uniquement grâce à Jessica Chastain. En effet, il y a bien plus que ça dans ce film et notamment dans l’intelligence du récit qui trouve toujours une façon e nous surprendre. Molly a tout pour réussir : la beauté, la sensualité, l’intelligence et c’est ce que Aaron Sorkin a voulu mettre en avant à sa façon. Rien à redire sur le sujet si ce n’est que j’aurais presque adoré que cela dure un peu plus longtemps. S’il y a des défauts dans ce film, ce n’est pas dans la manière d’aborder le personnage mais plutôt dans la façon dont finalement ce film manque parfois d’originalité. On retrouve tout Sorkin, version Sorkin. On retrouve le rêve américain classique du cinéma avec son ascension, sa chute et sa rédemption. Mais peut-être que Molly Bloom avait plus dans son sac à main à nous raconter…

Note : 8.5/10. En bref, un joli film avec une Jessica Chastain radieuse.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article