Critiques Séries : Alone Together. Saison 1. Pilot.

Critiques Séries : Alone Together. Saison 1. Pilot.

Alone Together // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Nouvelle comédie de Freeform (et HULU), Alone Together est créée par Andy Samberg (Saturday Night Live), Akiva Schaffer (Saturday Night Live) et Jorma Taccone (Saturday Night Live) afin que l’on retrouve au mieux l’humour de ces trois garçons plein de talents. Aka les Lonely Island, ce trio est déjà à l’origine de pas mal de trucs, notamment au cinéma, plus ou moins réussis aussi. Avec cette petite comédie, il n’y a pas forcément grand chose d’exceptionnel, juste de bons moments avec des personnages intéressants qui méritent d’être creusés par la suite. Car c’est aussi un peu le truc de cette comédie, elle n’a pas suffisamment de temps pour nous rendre hilare mais suffisamment pour présenter des personnages qui ont du potentiel. On retrouve pas mal de bons éléments et notamment les deux à la tête de cette série : Esther Povtisky (vue dans Lady Dynamite sur Netflix) ou encore Benji Afalo (vu dans Not Safe with Nikki Glaser). Le duo fonctionne et donne envie de suivre ses aventures, notamment car la façon dont l’histoire évolue au fil des 25 minutes d’épisode ici, permet de ressentir une vraie alchimie. Ces deux amis (et cela change de deux personnages qui vont finir ensemble) veulent réussir à Los Angeles et bien que Alone Together ne soit pas How to Make it in America, on sent avec cette série que Freeform cherche aussi à s’éloigner de ABC Family (une nouvelle fois).

Deux marginaux (un homme et une femme) avec des parcours différents tentent de faire leur trou à Los Angeles. Ils trouvent leur salut dans leur relation d'amitié purement platonique.

Ce qui intrigue cependant c’est comment cette série va permettre aux deux héros, deux amis platoniques, de réussir leur vie dans une ville qui ne les attend pas du tout. Ce premier épisode élabore alors quelques pistes à suivre qui pourraient être intéressantes à voir par la suite. C’est une comédie dédiée à une génération dont les comédies et les séries parlent beaucoup ces dernières années : les trentenaires. Et dédicacer cette série à ces gens de la génération X/Y qui tentent de se faire une place dans un monde qui ne les a jamais attendu (oui, nous sommes la génération sacrifiée), cela a beau être un classique, c’est un truc qui prend forme suffisamment bien ici et donne envie de prolonger le plaisir. Finalement, si pour le moment Alone Together a besoin de faire ses preuves, elle mérite tout de même le coup d’oeil pour tout un tas de choses qu’elle tente de mettre en oeuvre, notamment en termes de comédie douce-amère qui change des comédies habituelles de la chaîne qui ne sont pas mauvaises mais qui n’étaient peut-être pas suffisamment intéressantes à mes yeux étant donné qu’elles ne m’étaient pas destinées.

Note : 5.5/10. En bref, cela a du potentiel sans être frais, c’est drôle sans être hilarant, mais cette comédie douce amère trouvera son public…

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article