Critiques Séries : Black Mirror. Saison 4. Episode 4.

Critiques Séries : Black Mirror. Saison 4. Episode 4.

Black Mirror // Saison 4. Episode 4. Hang the DJ.


Et si on laissait une application dicter combien de temps on pourrait passer avec quelqu’un ? Ce serait tout de même terrible. Car finalement, l’application irait bien au delà des sentiments de chacun, et se permet d’ajouter des règles à sa façon. L’inspiration de « Hang the DJ » est clairement celle de « San Junipero » (l’épisode 4 de la saison précédente), mais bien que l’épisode n’atteigne pas les sommets de lyrisme et de tragédie de cet épisode, il s’en sort suffisamment bien malgré tout. Le fait que cette application impose une série de relations tests afin de préciser le profil de chacun est intéressant, mais ce que j’apprécie malgré tout c’est que Black Mirror ne nous offre pas ici une fin d’épisode terrible, condamnant les personnages dans le but de nous offrir une terrible morale, mais bien au contraire apporte un peu de lumière dans ce mode et laisse alors s’échapper les personnages de la spirales dans laquelle il se sont enfermés au départ. Car ce que cet épisode nous raconte n’est pas vraiment une histoire réelle, mais plutôt les simulations qu’une application de rencontre fait afin d’être sûrs et certains que le match est le bon. Ce petit épisode (et donc cette petite romance 2.0) est séduisant pour bien des raisons qui n’ont rien à voir avec l’application en tant que tel, mais bel et bien avec la tendresse dont il fait preuve du début à la fin ou encore ce brin d’humour qui apporte une approche et un regard légèrement différent.

Mais le principe est tout de même horrible. En effet, enfermer les personnages dans des rencontres infinies, qui pourraient ne pas leur plaire, dans le but de trouver leur partenaire idéal. Ce pourrait tout de même être fun de voir que nos ordinateurs puissent, avec nos identités personnelles, trouver une façon de se mettre ensemble afin de résoudre les problèmes et trouver pour vous le partenaire idéal. J’ai toujours aimé les romances, et finalement celle-ci est bien plus touchante que l’on ne pourrait l’imaginer. C’est feel-good comme il faut et c’est sûrement l’épisode le plus tendre et touchant que la saison nous offrira cette année. Et le happy end de l’épisode est finalement assez inattendu, démontrant encore une fois que la série peut nous surprendre à sa façon sans nécessairement devoir toujours réduire ses personnages à une condamnation. Car ce n’est clairement pas le but ici. Frank et Amy forment un très joli duo que l’épisode exploite de façon assez intelligente et nous permet de passer un agréable moment. D’une certaine façon il y a des choses qui ressemblent à ce que le premier épisode de la saison précédente pouvait faire d’une façon ou d’une autre. Cet épisode ne prend pas autant de risques que « San Junipero » pouvait en prendre d’une façon ou d’une autre.

Note : 8.5/10. En bref, une bien belle histoire d’amour.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article