Critiques Séries : Derry Girls. Saison 1. Pilot (UK).

Critiques Séries : Derry Girls. Saison 1. Pilot (UK).

Derry Girls // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Sur certains points, Derry Girls est une sorte de The Inbetweeners féminin. Il semblerait en tout cas que les britanniques aiment les petites séries féminines ces derniers temps. Après Girlfriends sur ITV, nous avons Derry Girls sur Channel 4. Créée par Lisa McGee (Indian Summers, Being Human), Derry Girls nous plonge durant la période des Troubles au milieu des années 90 en Ecosse alors que la répression anglaise fait rage. Grâce à un humour un peu plus noir que d’autres comédies, Derry Girls joue surtout sur la nostalgie des années 90. C’est aussi un bon moment pour faire la chronique d’adolescentes qui sont en train d’entrer dans la vie adulte petit à petit. Les références des Cranberries à Murder she Wrote et Jessica Fletcher vont bon train et je dois avouer que ce n’est pas si mal que ça. C’est aussi l’année où Quentin Tarantino sortait Pulp Fiction, ce qui a changé la vie de Michelle dans cette série. Au delà de ça, la série fait aussi l’état des lieux de l’époque en Irlande. Ce n’est pas le sujet le plus important de cette série pour le moment mais elle garde tout cela à l’esprit en trame de fond. Ce n’est pas plus mal surtout que Lisa McGee cherche avait tout ici à présenter ses personnages : Erin, Michelle et Clare.

Dans l'Irlande des années 1990, le quotidien d'une ville sous la répression anglaise.

Je pense que le seul truc qui ne m’a pas plus plu que ça c’est surement James (incarné par Dylan Llewellyn). On est loin du personnage que la série veut bien lui donner et le développement proposé ne fonctionne pas très bien. De plus, dans les autres erreurs que Derry Girls a pu commettre, je dirais qu’il n’y a pas trop d’intrigues. Je ne sais donc pas comment cela va évoluer par la suite mais je ne suis pas sûr et certain que cela ait énormément de potentiel. Si la nostalgie fait le boulot pour le moment dans ce premier épisode, je ne suis pas sur que Derry Girls ait énormément de potentiel à la longue. Notamment car sans grandes intrigues, je ne suis pas sûr que cela sera palpitant dans les futurs épisodes. Cependant, étant donné que j’adore les années 90 je pense que je vais au moins poursuivre les aventures sur deux ou trois épisodes pour prendre la température et me dire si j’ai envie d’aller au bout du trajet. Finalement, Derry Girls a un certain potentiel nostalgique mais il va falloir plonger un peu plus dans le monde de la répression anglaise que l’on ne ressent pas suffisamment à mon goût dans ce premier épisode.

Note : 5.5/10. En bref, plein de charme et de nostalgie.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article

Goth 10/01/2018 00:55

Petite remarque, Derry est Irlande du nord,
Par ailleurs, je tiens à te remercier pour le super travail que tu fais avec ce site