Critiques Séries : The Oath. Saison 1. Pilot.

Critiques Séries : The Oath. Saison 1. Pilot.

The Oath // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Le service de streaming de Sony continue de proposer des séries originales. En effet, Crackle vient de dévoiler The Oath, sa dernière création. Alors qu’elle a dévoilé récemment la seconde saison de StartUp (avec Adam Brody), elle dévoile ici une série qui reste dans la lignée de ce qu’elle nous a habitué à proposer. Produite par 50 Cent (Power), on retrouve alors des thématiques assez simplistes développées par Noah Nelson (Secrets & Lies, Hawaii Five 0), un scénariste qui connait bien les histoires de flics. Sauf que The Oath cherche à être un peu plus originale en nous montrant le côté le moins reluisant de la police : les flics corrompus, dans un univers de gangsters. Si l’on peut par moment comparer The Oath à The Shield, ce n’est pas encore suffisamment brillant pour ressembler à la série de Shawn Ryan mais il y a un rythme qui est donné dans ce premier épisode qui ne nous lâche pas. La série nous réserve alors son lot de rebondissements assez classiques et souvent prévisibles mais qui parviennent malgré tout à maintenir un climat de tension plutôt efficace. Cela fait aussi très plaisir de retrouver Sean Bean (le pari cette année sera de savoir s’il meurt à la fin de la saison ou non?) ou Ryan Kwanten (True Blood) dans un rôle à contre-emploi par rapport à son rôle de noeu-noeux dans True Blood.

Pour survivre face à leurs ennemis et aux menaces qui sévissent dans leurs propres rangs, des policiers, ayant basculé dans le monde de la corruption, sont contraints de penser à leurs propres intérêts... et de moins en moins à leur mission première, qui était de protéger et servir les citoyens

Ce premier épisode ne perd pas vraiment de temps à nous présenter les personnages et l’univers afin de tout de suite nous plonger dans les problèmes de ce monde corrompu. La fin du premier épisode a de quoi faire penser à The Shield, ce qui dans un sens n’est pas si mauvais que ça, d’autant plus qu’il s’agit d’une bonne référence. Reste cependant à savoir ce qu’ils vont faire par la suite car si j’ai envie de faire confiance au producteur qui est derrière cette série, je remarque tout de même que cela manque parfois d’un peu de mordant. Le rythme est bon mais il va falloir donner aux histoires un côté légèrement plus original si l’on ne veut pas qu’elles tombent dans tous les pièges possibles et imaginables. Ce serait dommage après tout… The Oath a donc un certain potentiel, surtout si elle pioche dans ce que les scénaristes de la série savent faire de Hawaii Five 0 à Dark Blue en passant par les téléfilms de seconde zone avec Steven Seagal (qui peuvent être de bonnes références pour ce côté action bad-ass sans prise de tête). J’ai envie de voir les personnages grandir là aussi, ce qui pourrait être une bonne chose car cela reste par moment un peu statique mais les perceptives sont lancées dès la fin de l’épisode alors affaire à suivre…

Note : 5/10. En bref, c’est suffisamment sympathique pour donner envie de voir la suite malgré tous les poncifs du genre, déjà éculés, qui sont présents dans ce premier épisode.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article