Critiques Séries : The Young Offenders. Saison 1. Pilot (UK).

Critiques Séries : The Young Offenders. Saison 1. Pilot (UK).

The Young Offenders // Saison 1. Episode 1. Pilot.

Au départ, The Young Offenders est un film de 2016 qui vient d’être adapté en série. Si j’avais bien aimé le film, je dois avouer que j’avais hâte de voir ce que cette série pouvait donner. Il y a dans The Young Offenders tout ce que l’on peut aimer dans une bonne petite comédie britannique et c’est rafraîchissant. Vous savez, ces comédies qui se déroulent au fin fond d’un trou paumé d’Irlande. On retrouve alors dans cette série le casting du film avec en tête Alex Murphy et Chris Walley quoi forment un duo aussi fun qu’étonnant et surtout, qui fonctionne très bien. Créée par Peter Foot (déjà à l’origine du film mais aussi de la comédie The Centre), cette comédie nous plonge alors toujours autant dans des aventures farfelues. Cette série se concentre donc sur ce qui s’est passé avant le film (et donc cette histoire de cocaïne et de vol). La série nous permet d’en savoir un peu plus sur qui sont ces personnages rocambolesques. Cette comédie irlandaise réussi la transition harmonieuse entre le grand et le petit écran. Disponible sur BBC Three au Royaume Uni et diffusée sur RTE One en Irlande, The Young Offenders démontre sa capacité à créer encore des surprises avec un univers qui méritait finalement bien une série prequel.

Les aventures de Conor et Jock alors qu’ils sont en pleine adolescence entre aventures et petites histoires qui pourront les distraire de leur vie bien morose. 

Plus le premier épisode passe (30’’ tout de même), plus on a envie de découvrir ce qu’il va advenir de ces garnements que tout le monde a envie de détester mais que le téléspectateur a envie d’adorer. La série a un humour irlandais particulier mais séduisant. Notamment car Jock et Conor sont deux héros terriblement attachants derrière toutes les conneries qu’ils peuvent faire. Les personnages, le ton, rien n’a changé entre le film et la série ce qui est là aussi rassurant. On retrouve d’autres personages du film comme Hilary Rose (dans le rôle de la mère de Conor, Mairead) ou encore PJ Gallagher (même si ce dernier incarne un rôle complètement différent de celui qu’il avait dans le fin). Mais il est hilarant et cela permet de faire un clin d’oeil à l’oeuvre cinématographique ce qui est plutôt rassurant. Finalement, The Young Offenders est une comédie que je n’attendais pas mais que j’avais hâte de découvrir lorsque j’ai découvert que le projet était dans les clous. Alors que BBC Three a déjà commandé une saison 2 de la petite comédie, je pense que je vais rester dans les parages un bon bout de temps car tout ce qui se passe là dedans, bien que surréaliste par moment, donne la banane et c’est tout ce que je pouvais demander à cette adaptation en série.

Note : 7/10. En bref, une belle surprise qui conserve toute l’originalité et la folie du film original. 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article