Man Seeking Woman (Saison 3, 10 épisodes) : l'amour c'est toujours mieux à deux

Man Seeking Woman (Saison 3, 10 épisodes) : l'amour c'est toujours mieux à deux


J’ai eu un peu de mal à me mettre à la saison 3 de Man Seeking Woman en sachant qu’il s’agit de la dernière saison de la série. En effet, FXX a décidé d’annuler la petite comédie romantique originale, ce qui dans un sens est vraiment dommage. Cette saison 3 permet à Man Seeking Woman de déjouer son propre concept en détournant ce qui faisait son intérêt et son charme au départ dans le but ultime de se renouveler à sa façon. A vouloir proposer d’autres choses, la saison 3 se porte alors sur des relations différentes et tente de créer des surprises avec ses personnages comme on avait pas forcément eu l’occasion de le voir auparavant. Avec le status romantique de notre héros, le ton et le but de Man Seeking Woman change. C’est logique après tout que la série évolue quand on voit que notre héros n’est plus en quête mais a bel et bien trouvé l’amour de sa vie. Pour autant, « Futon », le premier épisode de la saison a bien du mal à faire évoluer le ton de la série dans une nouvelle direction. Ce n’est pas ce que la série a pu faire de mieux et ne permet pas toujours d’avoir confiance en la suite de la saison. Cependant, et c’est là que c’est étonnant, Man Seeking Woman devient beaucoup plus séduite dans une saison 3 mieux maîtrisée que la saison 2. C’est comme si le nouveau statut de Josh avait permis de donner aux scénaristes de nouvelles idées.

Cependant, « Futon » réussi une chose : introduire le personnage de Lucy, incarnée par Katie Findlay (The Magicians, How to Get Away with Murder). L’alchimie qu’elle créée avec Jay Baruchel fonctionne et donne forcément envie de voir où est-ce que les deux tourtereaux vont bien pouvoir nous embarquer par la suite. Man Seeking Woman ne change pas pour autant la mécanique de la série et continue de tirer sur l’absurde et le parodique mais en incluant cette fois non pas la recherche de l’amour mais les aléas d’une relation amoureuse. Comme dans « Ranch » où Josh se doit de dire au revoir à sa mère pot de colle dans un épisode plein de tendresse et d’humour. Il faut bien avouer que l’idée de la mère qui aime trop son fils c’est un classique mais Man Seeking Woman décide de traiter tout cela autrement, rendant alors l’épisode beaucoup plus original. Si par moment on a l’impression que ce sujet est légèrement déjà vu, il y a de beaux clients d’oeil et au fond tout cela permet de confirmer à quel point Lucy et Josh vont très bien ensemble. Comme avec la famille dans cet épisode, « Horse » décide de chambouler la vie amicale de Josh. Lucy n’a pas vraiment d’amitié pour Mike et en partageant l’intimité de Josh les choses évoluent. L’idée est bonne sur le papier mais je dois avouer que je m’attendais à un truc différent.

Surtout que Man Seeking Woman est encore en pleine construction de son couple phare. Et il y a énormément de boulot encore. J’avais envie de voir un épisode un peu plus naturel. Je sais que cela fait partie de Man Seeking Woman de faire dans le sur-tout, d’aller dans des recoins inexplorés par le genre, mais par moment on a juste besoin d’un truc qui n’est peut-être pas original mais qui colle à la réalité des choses. Sans compter que miser sur Mike, personnage légèrement insupportable, n’est pas le meilleur choix que Man Seeking Woman a pu faire. Fort heureusement, Man Seeking Woman se rattrape avec « Shrimp » qui est une sorte d’étude du fait que l’on peut se sentir invisible face aux autres quand les autres ont réussi à quelque chose dans leur vie et que toi, tu n’as pas réussi à grand chose. La solitude est dépeinte ici de façon brillante au cours d’un script intelligent. Si tout cela permet une fois de plus d’étudier le couple sous tous ses angles, Man Seeking Woman choisit d’évoquer ici plus ou moins un film (le Sixième Sens) comme dans « Pop Corn » où l’on retrouve une sorte de parodie de Max et les Maximonstres qui est finalement plus originale et étonnante que prévu. Surtout que cela apporte un brin de spontanéité dans la simplicité dont Man Seeking Woman peut faire preuve.

« Pad Thaï » de son côté est là pour avancer le problème de la routine dans un couple. Si This is Us a déjà pu le faire très justement dans la saison 2, Man Seeking Woman transforme alors cette idée en une parodie assez surprenante de films d’aventures comme Indiana Jones. Tout l’épisode est presque un hommage au talent de Katie Findlay qui crève l’écran depuis les débuts de la saison 3 de Man Seeking Woman. « Bagel » quant à lui permet de rappeler que finalement ce petit couple qui ne paye pas de mine au premier abord est en fait l’un des couples les plus intéressants que l’on ait pu voir naître à la télévision. Surtout quand l’épisode en question permet de soutenir ce propos. Les deux sont touchants et attachants, notamment quand « Pop Corn » fait une sorte de parodie de The Visit de M. Night Shyamalan (et de bien d’autres trucs encore). Ce qui est dommage cependant c’est de se concentrer sur des trucs qui ne sont pas spécialement palpitant dans « Cake » alors que la série explore ce que cela peut faire pour Mike de devenir témoin de Josh alors que lui et Lucy vont se marier. Face aux questions que l’on pouvait se poser toute la saison et au mariage dans le dernier épisode, il n’est pas difficile de voir en cette saison 3 une belle façon de conclure la série même si forcément on aurait pu espérer une suite (bien que difficile à imaginer face à la fin de la saison).

Note : 8.5/10. En bref, une saison inventive.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article