Critique Ciné : Pitch Perfect 3 (2017)

Critique Ciné : Pitch Perfect 3 (2017)

Pitch Perfect 3 // De Trish Sie. Avec Anna Kendrick et Rebel Wilson.


Sorti en pleine période de vacances de Noël, je dois avouer que je suis complètement passé à côté de Pitch Perfect 3. Mais j’ai fais un peu de rattrapage et c’est Trish Sie, à qui l’on doit Sexy Dance 5 : All in Vegas qui s’occupe de la mise en scène qui bien entendu n’a rien d’exceptionnelle. Mais l’on ne va pas voir Pitch Perfect 3 pour la mise en scène, plus pour le casting et les chansons. Car même l’histoire de ce troisième volet est sacrément médiocre. Cette histoire de concours pour faire la tournée de DJ Khaled c’est un peu too-much pour moi. Fort heureusement que nous avons toujours ce bon casting et notamment Rebel Wilson sans qui ce film n’aurait probablement pas l’âme humoristique qu’il peut avoir par moment. Et l’on a forcément le talent d’Anna Kendrick pour apporter ce charme mignon comme tout qui fait aussi l’âme d’émotions dégoulinantes d’un tel film. Mais ce n’est pas totalement raté non plus malgré tous les défauts qui donnent souvent l’impression que Pitch Perfect 3 est une redite de ce que les deux films précédents ont déjà pu faire, notamment d’un point de vue humoristique. En guise de dernier volet de la saga, je dois avouer que je m’attendais à un final explosif mais le film tombe un peu à plat car l’histoire manque cruellement de profondeur et les personnages n’évoluent pas vraiment.

Après avoir remporté les championnats du monde, les Bellas se retrouvent séparées et réalisent qu’il n’existe pas de perspective de travail qui permette de faire de la musique avec sa bouche. Mais lorsqu’on leur offre la chance de se retrouver une nouvelle fois sur scène pour une tournée à l’étranger, ce groupe de nerds se réunit pour une dernière nouvelle aventure musicale.

Fort heureusement tout de même que les américains ont encore quelques tours dans leur sac et quelques répliques qui tuent. L’histoire de DJ Khaled ne sert donc qu’à faire de la promo pour ce dernier et ses productions, sauf que cela n’a pas de grand intérêt et quand les dialogues sortent des trucs du genre « I’m DJ Khaled, aka Billy », alors Pitch Perfect 3 continue de s’enfoncer. Mais les chansons sont sympathiques et même si tous les tableaux ne brillent pas, il manque toujours un petit truc qui aurait sûrement pu permettre de rendre Pitch Perfect 3 beaucoup plus efficace. Il n’y avait pas besoin d’en faire un nouveau volet, les deux premiers étaient sympathiques et le second montrait déjà qu’il n’y avait plus grand chose à raconter. Après tout, Pitch Perfect 3 ce n’est pas Glee et les personnages n’ont pas une vie aussi palpitante. Avec un manque cruel d’humour comme à l’époque et bien trop de superficialité, le film ne sait pas trop ce qu’il y a là dedans. Je pense que je ne suis peut-être pas destiné à aimer ce film ou que le public doit être plus adolescent que moi à la base. Mais on ne peut pas dire que Pitch Perfect 3 brille… Et c’est bien dommage.

Note : 4/10. En bref, un dernier volet décevant.

Date de sortie : 27 décembre 2017

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article