Critiques Séries : Designated Survivor. Saison 2. Episode 12.

Critiques Séries : Designated Survivor. Saison 2. Episode 12.

Designated Survivor // Saison 2. Episode 12. The Final Frontier.


Avec l’épisode précédent j’étais à deux doigts d’abandonner Designated Survivor. Disons qu’il n’y a plus rien de véritablement palpitant dans cette série qui me donne envie de revenir chaque semaine alors à quoi bon ? Mais j’adore le casting et c’est l’une des raisons pour lesquelles je me force un peu à aller plus loin. Car le moins que l’on puisse dire c’est que cet épisode est sacrément décevant. Surtout que cet épisode est long à venir et que sa conclusion est tout sauf particulièrement palpitante. Tout cela nous suggère plus ou moins que l’on a passé un épisode à attendre des choses… pour une révélation qui manque de tonus. Le seul truc intéressant de cet épisode (et j’en parlais la semaine dernière) c’est l’apparition de Kim Raver qui permet de faire une mini-réunion 24 dans la série. Au delà de ça, cet épisode est sacrément ridicule et terriblement ennuyeux. Ce n’est pas la première fois que la série m’ennuie mais je me rends compte aussi qu’elle ne sait pas du tout s’y prendre quand il s’agit de redonner un peu de pep’s au scénario qui commence à s’endormir sur ses lauriers. Le cas de la semaine vient du hack d’un vaisseau spatial. Si l’on peut imaginer qu’un hacking et un peu d’histoires se déroulant dans l’espace ce pourrait être fun sauf que Designated Survivor ne sait jamais rendre le tout suffisamment fun. On se retrouve alors avec un épisode qui enchaine les dialogues vides et les personnages mal développés.

Le problème vient aussi du fait que l’intrigue, bien qu’intéressante sur le papier, n’est jamais suffisamment bien développée pour que l’on ait envie de croire à cette aventure. C’est un échec total mine de rien dans Designated Survivor quand la série tente d’aller en profondeur, ce que Madam Secretary, pour prendre une série similaire sur certains points, parvient à faire. La série ajoute alors des facilités narratives qui n’aident pas non plus le téléspectateur à passer un bon moment. Je trouve ça terriblement dommage d’aller dans des directions qui ne semblent pas avoir envie de nous passionner. Kiefer Sutherland quant à lui joue au papi qui n’a plus rien à raconter. Le pauvre Kirkman tout de même, ce Président de la loose qui manque toujours de pertinence. La prestation de Kiefer est bonne mais cela s’arrête plus ou moins là car j’ai l’impression que Designated Survivor tourne en rond et ne sait plus du tout quoi faire de lui. Reste alors l’arrivée de Kim Raver en guest de cet épisode qui fait forcément son petit effet même si cela ne m’a pas plus donné envie que ça non plus quand on voit à quel point Designated Survivor est un gâchis total. La série manque de profondeur et les personnages stagnes dans des situations qui sont bien loin d’être aussi palpitantes qu’elles ne devraient l’être au départ.

Note : 2/10. En bref, à un moment Designated Survivor a t-elle décidé de se réveiller ?

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article