Critiques Séries : Happy. Saison 1. Episodes 6, 7 et 8.

Critiques Séries : Happy. Saison 1. Episodes 6, 7 et 8.

Happy! // Saison 1. Episodes 6, 7 et 8. The Scrap Yard of Childish Things / Destroyer of Worlds / I Am the Future.
SEASON FINALE


J’avais complètement zappé de terminer la première saison de Happy alors que c’est une série que j’avais beaucoup aimé. Et je trouve que finalement la série a réussi à conclure son histoire dans ces trois épisodes avant qu’on ne la retrouve l’année prochaine pour une saison 2. Après un épisode décevant (1.05), la série parvient enfin à rebondir et à nous proposer un truc légèrement différent. « The Scrap Yard of Childish Things » suit alors Nick et Happy qui suivent des aventures différentes l’un de l’autre mais tout cela dans le but de réaliser qu’ils ont besoin l’un de l’autre. Nick se sent tout de même seul sans Happy, même s’il a un personnage dont il doit s’occuper que les rencontres peuvent devenir réellement intéressantes. Mais le délire est de plus en plus funky et je dois avouer que l’on se prend facilement au jeu. Il se trouve donc que Mikey n’est pas une hallucination et qu’il est plus ou moins toujours « vivant », un peu comme revenu d’entre les morts mais avec le corps putride d’un zombie. On a l’impression de sortir d’un épisode de l’Exorciste. Le retour de Mickey est intéressant car cela permet de rappeler encore une fois à quel point Happy est une série complètement barrée mais cela permet aussi de réaliser que Nick n’a pas vraiment le mot de passe.

Nick a dit que Mikey avait tenté de lui dire le mot de passe quand il s’est fait tirer dessus mais maintenant, Nick veut réellement ce mot de passe et il espère alors que Mikey va pouvoir lui donner. L’état de légume de Mikey est assez fun à suivre, car cela colle encore une fois très bien avec l’esprit de la série et sa folie déconnectée de la réalité. Ce trip sous acide est donc toujours fun et c’est pour cela que « Destroyer of Worlds » est le meilleur épisode de la série pour le moment. Je dois avouer que je suis un peu surpris de la tournure des évènements mais finalement, avec tout ce qui se passe dans cet épisode, la série parvient enfin à venir à bout de certains problèmes tout en nous embarquer dans de nouvelles aventures. Il y a des trucs qui donnent envie de se taper la tête contre les murs, d’autres qui sont brillantes, certaines très étranges mais globalement c’est ce mélange là qui a permis à cet épisode de fonctionner si bien. Je pense que je n’avais jamais vu un épisode aussi étrange que celui-ci. Pourtant, j’en regarde des séries, mais là c’est tout de même énorme. Nick se sort de sa situation avec Blue dans un « Christmassacre » brillant comme il se doit. Attacher Mrs. Blue et Blue Jr à lui-même était une idée brillante.

Les rebondissements sont donc étranges mais la série sait très bien comment faire pour nous prendre de court et c’est justement ce qu’il nous fallait. Mais la fin de la saison est elle aussi réussie. C’était cependant difficile de faire mieux que l’épisode précédent, notamment car le niveau de folie était suffisamment élevé. Mais je n’attendais pas grand chose de ce dernier épisode de la saison et finalement je n’ai pas été déçu. Non, je ne pensais pas que cela allait être mauvais, mais disons que je ne savais pas du tout quoi en attendre. La série décide en parallèle de laisser quelques pistes pour la suite de la série qui arrive l’année prochaine et les intrigues se concluent de façon intelligente ici, sans en faire des tonnes. Et puis Blue continue d’être cette petite licorne complètement folle que j’adore. Il n’y a aucun sens à toute cette histoire mais peu importe, on s’en fout. Sans compter que nous avons aussi d’autres histoires, comme celle de Very Bad Santa qui évolue en parallèle depuis le début de la saison mais qui n’a jamais vraiment fait de vague. Disons que je n’ai pas trouvé cette partie de la saison particulièrement brillante alors qu’il y avait de quoi faire. Mais finalement, la conclusion est suffisamment bonne pour que l’on garde un bon souvenir de cette folle série complètement barrée…

Note : 6/10, 10/10 et 8/10. En bref, en espérant une seconde saison aussi solide que celle-ci…

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article