Critiques Séries : Homeland. Saison 7. Episode 6.

Critiques Séries : Homeland. Saison 7. Episode 6.

Homeland // Saison 7. Episode 6. Species Jump.


Il aura tout de même fallu près de la moitié d’une saison pour que l’on arrive à ce moment là… Il était temps. Car il ne reste que six épisodes après celui-ci pour dire au revoir aux intrigues. La série a enfin réussi à présenter ses enjeux dans l’épisode précédent et celui-ci poursuit alors le chemin. Nous avons aussi enfin une scène entre Carrie et Saul, un truc que j’attendais depuis un sacré bout de temps cette année. Les deux étaient dans des intrigues tellement séparées depuis le début de la saison que cela n’était plus autant Homeland que cela ne devait l’être… Claire Danes et Mandy Patinkin restent le coeur de cette série, et leur relation est tellement pleine de bons sentiments nés d’une alchimie créée en sept ans, que forcément on ne peut que passer un bon moment avec eux. La scène qu’ils partagent cette semaine est cruciale dans cette saison alors que cela permet de réintégrer de façon drastique Carrie dans l’histoire de la saison, grâce à la grande révélation autour de Dante. La saison débutait de façon très éparpillée mais elle a réussi à se concentrer sur l’essentiel au fil des épisodes. Notamment dans l’épisode précédent. Mais la mission de Carrie semble encore un peu être une sorte de mission annexe à l’histoire des russes qui est l’intrigue principale de cette saison.

Et il faut bien Saul pour dénouer un peu le tout et permettre à Carrie d’être plongée à nouveau au coeur de l’histoire de la série. Il va permettre à Carrie de prendre conscience de ce qui se passe sous ses yeux. Ce que l’on réalise à un moment de l’épisode c’est que l’on ne sait pas vraiment comment les choses ont commencées entre Dante et Carrie. Carrie ne voit pas non plus le visage de Dante avant que Saul ne lui glisse quelques infos aux oreilles. Quoi qu’il en soit, Dante est avec les russes, et il n’y a pas de doute sur le sujet. Saul met en place de son côté une équipe spéciale en recrutant un ancien agent de la CIA et un geek qui manie aussi bien les ordinateurs que Carrie les armes à feu. Tout cela permet de rassembler des personnages compétents et d’enfin faire évoluer l’histoire intelligemment. « Species Jump » change donc un peu la direction de la saison et parvient à rassembler des intrigues déconnectées afin d’en faire quelque chose de beaucoup plus global. C’est maintenant que la saison peut enfin commencer à être décortiquée et à faire des trucs d’espionnage qui ressemblent à quelque chose. Pas ce début de saison ennuyeux auquel on a pu assister plus tôt.

Note : 8.5/10. En bref, Homeland s’est réveillée et reprend (enfin) du service.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article