Critiques Séries : Instinct. Saison 1. Pilot.

Critiques Séries : Instinct. Saison 1. Pilot.

Instinct // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Avec Alan Cumming au casting, on pourrait se dire que Instinct est une série qui a du potentiel. Sauf que même Alan Cumming n’est pas capable de sauver la série de sa mécanique huilée et assez ennuyeuse. Créée par Michael Rauch (Royal Pains), Instinct rassemble alors tout ce qui a pu faire le succès de USA Network et accessoirement CBS d’une certaine façon sauf que ce premier épisode a énormément de mal à nous faire passer de bons moments. Disons que la mécanique de la série manque cruellement de nouveauté. Si le point de départ a une certaine originalité, la suite ressemble à tout un tas de séries que l’on a pu voir fleurir sur nos écrans depuis plusieurs années. Notamment la dernière entrée de CBS avec Jeremy Piven sortie à la rentrée de septembre. Instinct a tout de même une pointure à sa tête, mais une tête d’affiche ne suffit pas à faire une bonne série. On le sait déjà et personne n’est dupe. Malgré la présence au casting de Naveen Andrews (Lost) dans le rôle de l’associé de Dylan, et de Whoopi Goldberg (Sister Act) mais le scénario est un peu trop crétin pour donner envie de s’impliquer dans l’aventure. De plus, les personnages sont trop ennuyeux pour avoir un quelconque intérêt sur la longueur…

Le Dr Dylan Reinhart, un ancien agent de la CIA qui s'est depuis bâti une vie normale en tant que professeur et écrivain talentueux, est obligé de reprendre du service lorsque le département de police de New York requiert son aide pour arrêter un serial killer en liberté.

Bien entendu, dès que Alan Cumming apparaît à l’écran alors tout d’un coup il brille et c’est un peu plus intéressant, mais même si l’on en apprend de plus en plus sur le personnage au fur et à mesure que l’épisode avance, je trouve que cela manque cruellement de folie. Comme c’est une série policière procédurale, la série ne parvient pas à créer d’empathie, car elle n’a pas vraiment le temps. En voulant rester stricte au format, la série a du mal à nous faire adhérer à l’ensemble. On retrouve dans ce premier épisode tout ce qui fait la structure des séries du dimanche soir sur CBS depuis des années maintenant en suivant un schéma classique qui n’a pas l’air d’avoir suffisamment de liberté pour nous prendre de court. Avec la compétition qu’il y a en face et le fait qu’il s’agit d’une série comme une autre malgré son twist de départ différent, je dirais que Instinct n’a pas suffisamment d’éléments narratifs efficaces et palpitants pour que cela donne envie d’aller beaucoup plus loin. Moi qui pensait que CBS pouvait nous proposer un truc un peu plus original avec le point de départ de cette série, je me rends compte que ce n’était qu’un écran de fumée et surtout que comme c’est la mi-saison, ce n’est pas une série en laquelle ils croyaient énormément...

Note : 4/10. En bref, un épisode ennuyeux et classique malgré la présence d’Alan Cumming…

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article