Critiques Séries : UnREAL. Saison 3. Episode 2.

Critiques Séries : UnREAL. Saison 3. Episode 2.

UnREAL // Saison 3. Episode 2. Shield.


Avec une nouvelle tête derrière UnREAL, la série se doit de se renouveler afin de nous faire oublier la saison précédente. Sauf que ce n’est pas ce qu’il y a de plus facile. Cet épisode nous permet aussi de voir un tout autre aspect de la vie de Serena et surtout de sa façon d’être. Car ce second épisode lui donne un tout autre visage lors de ce jeu de poker. Si je ne pense pas que tout cela fonctionnerait dans la vraie vie, UnREAL reste une fiction sensée montrer les mauvais côtés de la télé-réalité tout en les critiquants à sa façon. Serena est une femme forte et une workingirl qui a réussi dans la vie. Et quand elle est elle-même, ratissant tous les hommes sur son passage au poker, ils ne peuvent pas s’en détacher si rapidement. Mais pourquoi un homme pourrait aimer Serena pour son côté bad-ass ? C’est un peu de la « connerie » comme dirait Rachel. Cette dernière sait très bien comment la télé-réalité fonctionne et je comprend qu’elle ne comprend pas trop le but qu’il y a derrière. Car personne ne va aimer Serena car c’est une femme forte, juste qu’elle a des sentiments et que c’est quelqu’un à qui l’on peut s’attacher. Reste cependant un tout autre point de vue : le fait que nous sommes en 2018 et qu’il y a une évolution des femmes à la télévision qui reste cohérente avec ce que Everlasting semble faire ici. Choisir un personnage central féminin est forcément intéressant car elle ne fonctionne pas comme un Bachelor.

Rachel devient encore une fois la showrunner que tout le monde a envie de détester même si ce qu’elle dit et pense n’est pas bête. Mais la série répète alors un peu un schéma que l’on a plus ou moins déjà vu auparavant. Mais fort heureusement que Shiri Appleby est toujours aussi parfaite dans son rôle de Rachel car c’est clairement elle qui fait tout le boulot là dedans. La destruction de Quinn dans cet épisode est un peu plus difficile à avaler par rapport à Rachel dans cet épisode. On a l’habitude de voir Quinn dans le rôle de la vilaine dans toutes situations. Mais je ne trouve pas qu’il y ait de grand intérêt a voir encore Chet dans les parages. Ce dernier a été responsable de l’une des intrigues les plus problématiques de la saison précédente. Mais cette saison a au moins le mérite de faire un truc bien : remettre Quinn et Rachel au centre de la série, tout en ajoutant un personnage féminin fort autour d’elles. Et nous avons aussi Crystal qui pour le coup ne sert pas encore suffisamment bien le récit. Finalement, UnREAL a encore des efforts à faire pour revenir au niveau de la première saison et de la critique presque acerbe qu’elle faisait du monde de la télé-réalité mais je sais pertinemment qu’il y a malgré tout de bonnes idées qui sont développées dans cet épisode et qui ont un vrai potentiel sur la longueur.

Note : 5.5/10. En bref, UnREAL a encore des efforts à faire mais la saison s’annonce explosive.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article