The Originals (Saison 4, 13 épisodes) : une vilaine sorcière contre le reste du monde

The Originals (Saison 4, 13 épisodes) : une vilaine sorcière contre le reste du monde


Alors que la saison 5, qui sera aussi la dernière de la série, débarque très prochainement sur The CW, je me suis dit qu’il serait peut-être temps de voir ce que connait la saison 4 de la série. Dans ce spin off plus mature et plus sombre que la série mère The Vampire Diaries, The Originals parvient alors à proposer des intrigues différentes. C’est le sacrifice ultime pour les Mikaelson à la fin de la saison alors que la série aurait très bien pu s’achever encore une fois. Comme l’an dernier quand la saison 3 s’est achevée, cette saison 4 aurait très bien pu conclure la série aussi de façon très intelligente. La saison s’ouvre sur pas mal de bonnes surprises, des retours à la vie, des personnages au bord du gouffre, etc. En clair, du The Originals très classique. Mais abouti, comme les deux saisons précédentes. Les personnages et les intrigues ont plus d’ampleur pour raconter des choses plus intelligentes et matures que d’autres séries auparavant. Bon, il est vrai que le bon dans le temps aurait pu être une très mauvaise idée avec Hope, la fille de Klaus et Hayley Marshall qui a maintenant bien grandi. En recentrant à nouveau son histoire sur un combat entre les vampires de la famille Mikaelson et les sorcières, alors The Originals parvient à se renouveler. Après tout, la guéguerre avec Marcel commençait sérieusement à devenir décevante et à ne pas délivrer grand chose de bien palpitant.

Du coup, en imaginant un adversaire redoutable, Le Hollow, la série tente une nouvelle fois de reprendre le cours de son histoire de façon différente tout en ajustant les menaces que l’on connait. Notamment celle entre Klaus et Marcel qui reste un peu au second plan mais de façon complètement différente. Cette sorcière morte, menace de la saison, est donc une sorcière responsable de la création du loup-garou. Avec seulement 13 épisodes (contrairement à beaucoup plus pour les saisons précédentes), je dois avouer que The Originals parvient à trouver un rythme différent et donc à éviter les épisodes de remplissage qui pouvaient être problématique lors des trois premières saisons. On va donc à l’essentiel sans trop se prendre la tête et les épisodes s’enchaine sans aucun déplaisir. De plus, avec Hope qui a grandi, la série peut trouver de nouvelles intrigues à nous raconter. Les intrigues lui donne alors une vraie place, plus que celle du bébé, en faisant d’elle le centre névralgique de cette série. Hope représente l’espoir pour Klaus, cette rédemption qu’il n’a jamais eu et qu’il espère toujours obtenir. Tout le monde est alors là pour un projet commun : protéger Hope. Si les tensions entre les Mikaelson et Marcel ont animée la saison précédente avec ce que cela peut avoir de bons et de mauvais côtés, ils se retrouvent maintenant plus ou moins main dans la main.

Bien entendu, afin d’éviter de devoir créer à nouveau des personnages pour la saison prochaine, la série n’achève pas complètement l’intrigue de cette saison autour du Hollow. En cherchant avant tout à faire une saison sur la rédemption, je dois avouer que la série réussi plutôt bien son pari et nous offre alors de jolis moments. Tout cela est aussi très bien développé autour du personnage d’Elijah que j’ai toujours apprécié mais que The Originals fait toujours revenir quand elle en a réellement besoin. Quand il décide d’effacer à la fin de la saison qui il était, c’est comme un peu se suicider, ôter de lui ce qui pouvait lui donner confiance et finalement le rendre plus humain qu’il ne l’était réellement. Ce que je trouve presque dommage dans cette saison 4 c’est qu’il s’agit de la dernière du créateur historique de Klaus dans la série. Du coup, même s’il y a des intrigues qui s’étendent sur des milliers d’années à raconter, je me demande si la saison 5 sera à la hauteur des attentes que la série peut créer. Finalement, je dois avouer que je ne m’attendais pas du tout à ce que cela évolue dans cette direction mais je suis heureux de voir que The Originals est réellement capable d’évoluer sans trop stagner avec des intrigues qu’elle exploite depuis pas mal de temps maintenant. Les guerres de clan sont devenues un poil trop ridicule pour moi.

Note : 6/10. En bref, une saison mieux maîtrisée que la précédente et plus rythmée.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article

Nikita007 08/03/2018 10:09

J'ai hâte que la saison 5 arrive.