Critiques Séries : Grey's Anatomy. Saison 14. Episode 21.

Critiques Séries : Grey's Anatomy. Saison 14. Episode 21.

Grey’s Anatomy // Saison 14. Episode 21. Bad Reputation.


Du coup, Grey’s Anatomy a décidé de conclure le scandale Harper Avery bien plus rapidement que je n’aurais probablement pu l’imaginer avec l’épisode précédent. C’est un épisode qui nous emmène alors petit à petit vers la conclusion de la saison et c’est tout ce que je peux attendre de la part de Grey’s Anatomy. Cela se fait avec des cas de la semaine sympathique et toujours cette bonne ambiance symbolique dans Grey’s Anatomy. Je dirais que l’une des forces de cet épisode est de puiser dans les relations et dynamiques les moins exploitées de la série afin d’en faire une vraie force. Cela permet de former des duos que l’on n’a pas nécessairement pour habitude de voir, comme Meredith et Jackson. Le duo fonctionne très bien et c’est à se demander pourquoi Grey’s Anatomy n’a pas osé mettre tout cela en scène plus souvent. Ils font une super équipe ensemble. Avec le scandale sexuel entourant Harper Avery, la série cherche à conclure petit à petit l’histoire de façon plutôt intelligente. Il y a des dialogues réfléchis et la série ne traite pas du sujet à la légère. Même si je pense que la série aurait pu exploiter le tout beaucoup plus longtemps et même achever la saison là dessus, ils ont préféré se concentrer sur d’autres trucs. La couverture médiatique de l’affaire n’est pas l’aspect le mieux maîtrisé de l’épisode, ou même de cette histoire et c’est peut-être là où il y a un léger problème.

Mais Grey’s Anatomy parvient encore une fois à nous offrir de bons moments, en exploitant des dynamiques différentes et des amitiés qu’elle prend alors le temps de développer. Même les internes ont un peu plus de temps qu’à l’accoutumée. Je dirais que Grey’s Anatomy peut enfin respirer maintenant qu’elle est venue à bout de certaines histoires et qu’elle va avoir le départ de deux personnages importants sur le dos à combler. Cela peut donner plus de place à d’autres pour développer leurs propres histoires et c’est ce dont j’ai envie ici. Je pense que la série a besoin de chair fraîche cette année pour se renouveler et c’est probablement ce que la saison 15 (que ABC a déjà commandé) va pouvoir nous proposer d’une façon ou d’une autre. Meredith, que l’on a pour habitude de voir, est le meilleur personnage de cet épisode, au four et au moulin, engagée dans pas mal de trucs et cela permet encore une fois de faire le lien avec ce dont la série est capable de faire depuis un sacré bout de temps. Finalement, avec cet épisode Grey’s Anatomy tente de faire évoluer sa propre dynamique et la structure relationnelle de ses personnages. Sans compter qu’elle conclut à sa façon une intrigue qui aurait pu durer encore un peu plus longtemps. Je me demande ce que Shonda Rhimes et cie nous réservent pour le final, mais je sens que l’on ne va pas rigoler…

Note : 7/10. En bref, un épisode léger et intelligent, du Grey’s Anatomy que j’aime.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article