Critiques Séries : The Split. Saison 1. Pilot (UK).

Critiques Séries : The Split. Saison 1. Pilot (UK).

The Split // Saison 1. Episode 1. Pilot.


The Split se veut être une série originale sur l’univers des avocats et plus particulièrement les avocats spécialisés dans le divorce. L’idée de départ de The Split est plutôt bien ficelée mais elle ne fonctionne pas toujours de façon brillante. Le premier avantage de The Split est d’être intelligente et divertissante. En mélangeant tout un tas de solides ingrédients, on se retrouve avec un joli résultat. Ensuite, dans les forces de The Split, on retrouve un joli casting composé notamment de Nicola Walker et Stephan Mangan. En mettant en scène des femmes à la tête de la série celle-ci parvient à nous offrir un joli spectacle dans l’ère du temps. Il y a de plus en plus de séries britanniques avec des femmes en guise d’héroïne et The Split ne déroge donc pas à la règle. C’est tellement frais de voir des femmes au centre et mises en avant dans les séries (surtout de ce genre là) que du coup cela participe à l’intérêt de The Split. Créée par Abi Morgan (The Hour, La Dame de Fer), la série prend tout son sens quand on sait que ce sont des femmes qui l’ont faite. Car à un moment dans cet épisode on rend compte que tout cela est vital quand Hannah délivre un joli monologue qui rend hommage à la mère de la famille Defoe. Elle a élevé trois filles toute seule tout en se forgeant une vraie carrière d’avocate.

Deux soeurs, Hannah et Nina, travaillent comme avocates spécialisées dans le divorce pour des firmes rivales. Leur autre soeur, Rose, cherche encore sa place dans le monde. Lorsque leur père revient après 30 ans d'absence, toute leur vie va être bouleversée.

Le retour de leur père (incarné par le toujours très bon Anthony Head) en plus de la décision d’Hannah de quitter la firme famille afin de se retrouver chez la concurrence, permet de créer les bases de The Split. Et le point de départ de cette petite série sans prétention est une très bonne chose. On a envie d’aller plus loin. La série développe des moments légers et d’autres plus dramatiques. Si la série a des moments plus sérieux, elle ne s’empêche pas quelques libertés. La série nous consulte alors sur un sujet : le fait que beaucoup de mariages se concluent en divorces. C’est donc un angle intéressant que la série tente de maîtriser à sa façon et en nous offrant de bons moments avec les personnages dans leur vie personnelle et dans leur vie professionnelle. Finalement, je serais présent pour la suite car le sujet est fort et le fait que ce soit des femmes qui l’incarne permet de changer un peu de ce que l’on a pour habitude de voir. L’univers judiciaire m’a toujours fasciné et les britanniques sont souvent plus originaux que les autres dans ce domaine là.

Note : 7/10. En bref, une agréable surprise.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article