Critiques Séries : Westworld. Saison 2. Episode 2.

Critiques Séries : Westworld. Saison 2. Episode 2.

Westworld // Saison 2. Episode 2. Reunion.


Cette saison 2 de Westworld continue d’étendre l’univers de la série en nous permettant de comprendre plus ou moins ce qui a permis à Dolores de se rendre compte de l’existence d’un autre monde au delà du far west reconstitué pour ce parc d’attraction. Dans cet épisode, le jeune William est de retour ce qui est une surprise mais je pense que c’est aussi une très bonne nouvelle. Si le premier épisode de la saison souffrait par moment de clarté sur ce que cette saison a pu vouloir faire sur la longueur, avec plusieurs intrigues qui restaient liées les unes avec les autres, ce second épisode parvient à capitaliser sur ce que la série a construit au fil des épisodes depuis l’an dernier. Il y a des arcs narratifs intéressants mais qu’est-ce que Dellos veut réellement faire avec les robots de son parc d’attraction ? En faisant revenir le jeune William, Westworld a du sens et tout cela sert un rôle beaucoup plus important que ce que j’avais pu imaginer au départ. Quand Dolores dit connaître le vrai but de cet endroit au milieu de l’épisode, elle sait quelque chose que l’on ne sait pas nous. Mais justement, c’est ce qu’il y a d’intéressant avec Westworld : la série aime s’amuser avec nous et le résultat est bien plus étonnant que l’on aurait sûrement pu l’imaginer au départ.

L’épisode démarre avec Dolores en dehors du parc, amenée par Arnold et Ford dans la ville, tout cela dans le but de faire venir des investisseurs dans ce parc. La série continue d’utiliser sa façon de tordre le temps afin de raconter l’histoire sous des points de vue différents et à des périodes différentes dans le but de nous dire ce que Westworld est réellement. Et cet épisode nous permet de suivre un chemin intéressant car l’on comprend rapidement quelle scène suit quelle scène. C’est donc un peu plus fluide que le premier épisode même si le premier était pourtant très solide. Dolores de son côté, dans le présent, est en train de construire son armée et le vieux William tente lui aussi de construire la sienne même si Ford a bien d’autres plans dans sa proche. La façon dont toutes les intrigues du passé interagissent les unes avec les autres change de ce que l’on aurait probablement pu imaginer au départ. Cela permet de donner une vraie cohérence à ce que Westworld veut nous raconter cette année. Il n’y a pas d’autres scènes aussi surprenante dans cet épisode que celle qui l’ouvre avec Arnold et Dolores. Si cette scène peut surprendre elle est logique et je dois avouer que cela ne m’a jamais traversé l’esprit auparavant.

Bien évidemment que Arnold et Robert ont utilisé leur travail dans le but de faire venir des investisseurs et Dolores a fait partie de ce plan là. C’est la première fois depuis le début de Westworld que l’on passe autant de temps en dehors du parc, ce qui est vraiment intéressant et change de ce que l’on avait pu voir auparavant. Mais cela permet ici d’enrichir ce que l’on sait de Dolores et surtout ce qu’elle est prête à devenir. Westworld continue d’enrichir sa boite à puzzle de morceaux qu’il va falloir mettre les uns avec les autres petit à petit et je dirais que c’est une bonne nouvelle.

Note : 10/10. En bref, rien à redire ici, tout était là où il fallait que cela soit. Et la série continue d’évoluer… intelligemment.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article