Ash vs Evil Dead (Saison 3, 10 épisodes) : toujours plus gore, toujours plus fun

Ash vs Evil Dead (Saison 3, 10 épisodes) : toujours plus gore, toujours plus fun

Selon l’un des membres du casting de la série, la saison 3 de Ash vs Evil Dead est sensée être « la plus déjantée de toutes ». Il est vrai qu’une fois achevée la saison, il y a pas mal de trucs appréciables là dedans qui peuvent en faire la plus folle des saisons. Mais cela ne veut pas pour autant dire que c’est nécessairement celle que je préfère. Après la fin de la saison 2 (qui date tout de même de décembre 2016), je dois avouer que j’attendais avec grande impatience la suite de la série. A la fin de la saison précédente, la série se rebootait en partie dans le but de nous embarquer dans de nouvelles aventures complètement folles. Le retour dans le temps ne va pas éloigner les ennuis de nos personnages bien longtemps car le Mal est toujours présent. Il revient d’ailleurs encore plus fort cette année et Ash doit alors reprendre ses bonnes vieilles habitudes de tueur à la tronçonneuse afin de venir à bout une nouvelle fois du Mal. Cela se fait bien évidemment avec ses compagnons d’aventure que sont Kelly et Pablo. Ash est retourné à Elk Grove et s’occupe d’un sex shop. C’est tout ce que l’on peut attendre de la part d’un personnage aussi farfelu et emblématique que lui. Mais ce n’est pas tout car la série adore nous réserver de bonnes surprises et Ash va se souvenir qu’il est marié et qu’il a une fille qui s’appelle Brandy.

Car la série ne change pas trop pour que la dynamique reste la même, Pablo est toujours connecté au Necronomicon et Kelly était un peu plus indépendante. Mais la saison 3 va les réunir car cela ne pouvait pas se passer autrement. La série nous introduit également à un tout nouveau personnage appelé Dalton et descendant des chevaliers de Sumeria. Car Ash a besoin d’évoluer, la série ne perd pas trop de temps dès le premier épisode en introduisant Brandy et en tuant la mère de celle-ci. Ash vs Evil Dead n’a pas vraiment perdu de son mordant, créant toujours des intrigues complètement barrées avec des personnages qui le sont tout autant. Le calme avant la tempête dirons nous car cette saison a tenu ses promesses, celle d’être plus folle et surtout de raconter une histoire un peu plus globale et monstrueuse que les deux saisons précédentes. Il fallait marquer le coup et Sam Raimi et ses équipes ont su le faire de façon intelligente. L’univers d’Evil Dead continue donc d’être exploité à merveille avec des personnages hauts en couleur et des intrigues qui en plus d’être funs la plupart du temps mènent réellement à quelque chose de plus global qui permet de comprendre la fin de cette saison qui est tout aussi folle et barrée que le reste de la saison.

La saison précédente était une façon pour Ash vs Evil Dead de regarder en arrière et de faire une sorte de bilan du passé. Cette saison 3 est clairement différente car l’on ressent son envie d’aller de l’avant et de regarder l’avenir en face. La fille adolescence de Ash apporte donc une fraîcheur dont Ash vs Evil Dead avait besoin pour proposer de nouvelles choses. Il faut dire que le changement de showrunner a forcément chamboulé la mécanique de la série et la direction que celle-ci peut prendre. Ash vs Evil Dead va donc voguer vers de nouveaux horizons et encore une fois le changement n’est pas radical, mais l’on a un but précis qui se met en place dès le début de la saison et que l’on suivre intelligemment par la suite. Si la série peut par moment apparaître crétine dans son humour et ses personnages, elle reste tout simplement intelligente et brillante dans sa façon de connecter les intrigues et surtout de créer une osmose entre les personnages qui nous permet nous téléspectateur de s’y attacher. Je ne m’attendais pas du tout à ce que la série puisse réellement me prendre de court cette année mais elle a réussi un pari étonnant et qui est celui de faire du neuf avec du vieux et de réussir à le faire sans que l’on ait l’impression de perdre son temps. Le gore est toujours présent, l’amusement aussi, que demander de plus.

Surtout que les personnages sont développés en profondeur (notamment la fille de Ash que l’on ne connaissait pas au début et que l’on apprend à connaître rapidement au travers de séquences savamment écrites) et une mythologie toujours aussi riche et pleine de rebondissements. Dommage que Starz ait décidé d’annuler la série après 3 saisons. Il n’y a aura donc pas de saison 3 et j’ose espérer qu’un service de streaming comme Netflix va récupérer cette magnifique série et son univers passionnant.

Note : 6.5/10. En bref, un renouveau bienvenu et réussi.

Starz a annoncé l’annulation de Ash vs Evil Dead après 3 saisons le 20 avril 2018. Pourtant, le cliffangher de fin de la saison 3 suggérait une saison 4 à la Mad Max qui aurait pu renouveler l'histoire et apporter un peu de nouveauté... Dommage.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article