Critique Ciné : Horse Soldiers (2018)

Critique Ciné : Horse Soldiers (2018)

Horse Soldiers // De Nicolai Fuglsig. Avec Chris Hemsworth, Michael Shannon et Michael Peña.


Les films post-11 septembre continuent d’être la petite Madeleine de Proust du cinéma américain. Comme la Seconde Guerre Mondiale chez nous d’ailleurs. Chaque année il y a au moins un film mettant en scène une partie de cette histoire, que cela soit l’attentat en lui même ou bien les conséquences (et donc la guerre que cela a déclenché). Le film se repose alors sur ses petits lauriers, honorables. Nicolai Fuglsig n’est pas le genre de réalisateur à qui je donnerai un film avec un tel casting mais pourquoi pas, c’est assez irréprochable d’un point de vue technique et je dirais que c’est presque ce qu’il y a de plus important là dedans. Car cette guerre en Afghanistan, ce n’est pas vraiment l’histoire la plus palpitante du monde. Il y a de l’action oui, de l’émotion à l’américaine, un brin d’humour de G.I. aux gros bras et puis paf, ça fait un film. On ajoute à cela un American Hero comme Chris Hemsworth, plus connu pour avoir incarné Thor au cinéma qu’autre chose mais qui parvient ici à porter avec le reste des têtes d’affiche ce film à sa façon. Disons que sa grosse voix d’australien fait une bonne partie du boulot.

Le capitaine Mitch Nelson est le chef de l’unité des Forces Spéciales qui a été choisie pour une périlleuse mission secrète. Son détachement et lui sont envoyés en Afghanistan, en plein conflit armé, pour apporter leur aide aux Afghans dans leur lutte contre les talibans.

J’avais peur que Horse Soldiers ne ressemble à rien et finalement j’ai passé un assez bon moment. Il faut dire que le film dure tout de même deux heures alors il fallait se les farcir. Mais Horse Soldiers parvient à puiser dans des références intéressantes et à nous offrir un spectacle de guerre moderne plutôt solide. Bien entendu, ce n’est pas sans tomber dans quelques pièges comme le côté Rambo III qui ne permet pas toujours de croire en ce que le film nous raconte (ou veut nous raconter). Mais on va dire que c’est déjà plutôt pas mal comme c’est là. Dans les seconds, Michael Shannon (Take Shelter) que j’aime beaucoup fait ce qu’il sait faire de mieux et ce même si cela se fait sans grandes surprises. Et Michael Peña sert alors de quota mexicain tant son personnage ne sert pas forcément à grand chose. Mais l’acteur fait de son mieux et c’est déjà pas mal. Il y a alors quelque chose de très patriote derrière Horse Soldiers (notamment toute la scène d’introduction) mais aussi quelque chose de très humain en racontant l’histoire de ces hommes prêts à se sacrifier pour ce en quoi ils croient. Si les deux ne sont pas dissociables ici, ils forment un duo intéressant dans un scénario simple comme une lettre à La Poste.

Note : 6/10. En bref, honorable film annuel sur le post-11 septembre…

Date de sortie : 31 janvier 2018

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article