Critiques Séries : Grey's Anatomy. Saison 14. Episode 22.

Critiques Séries : Grey's Anatomy. Saison 14. Episode 22.

Grey’s Anatomy // Saison 14. Episode 22. Fight for your Mind.


C’était l’épisode tant attendu centré su Arizona et Alex. La série nous avait déjà préparé à tout cela et il fallait bien que l’épisode arrive. Mais c’est aussi un épisode réalisé par Jesse Williams. Mais pour ce dernier, il n’apporte rien de neuf à la mise en scène de Grey’s Anatomy. J’ai toujours trouvé drôle les acteurs d’une série qui réalisent un épisode de la série dans laquelle ils jouent quand ils n’apportent rien du tout de neuf à la vision globale. Alors que faire venir des réalisateurs différents et connus apporte parfois une once d’originalité à la manière d’opérer. Ici, c’est du Grey’s Anatomy comme on peut le voir chaque semaine. Pour autant, l’épisode avait des choses intéressantes et originales à nous raconter avec l’histoire d’Arizona. On sait que cette dernière doit quitter Grey’s Anatomy depuis quelques temps maintenant et la série confirme tout cela dans cet épisode. Arizona et Alex ont droit à des intrigues personnelles intéressantes dans cet épisode, permettant de rappeler aussi pourquoi on est autant attaché à ces personnages et dans le cas d’Arizona, je dois avouer qu’elle va me manquer. Mais l’épisode doit passer du temps sur d’autres intrigues comme le scandale sexuel Harper Avery ou encore virer Vikram Roy.

Dans un sens, je trouve ça dommage car la série donnait l’impression de conclure plus ou moins le scandale dans l’épisode précédent. Mais Grey’s Anatomy ne peut s’empêcher de remettre le truc sur la table comme si on ne pouvait pas s’en passer. Je dois avouer que j’attendais depuis pas mal de temps le moment où la série allait nous plonger dans le passé d’Alex dans le but d’en apprendre un peu plus sur lui. La série lui donne cette occasion ici. Et de tous les personnages originaux de la série, c’est celui dont on sait finalement le moins de choses alors que les scénaristes ont eu quatorze ans pour le faire… C’est tout de même un comble. Nous avons droit de rencontrer la mère d’Alex dans cet épisode, Helen, incarnée par Lindsay Wagner (Bionic Woman). Je trouve qu’elle est parfaite dans le rôle que la série veut lui donner. Le road-trip de Jo et Alex a donc du sens mais n’apporte pas toujours ce qu’il y a de mieux dans Grey’s Anatomy. Je pense que cet épisode aurait dû être un épisode indépendant de la série, qui aurait dû gérer uniquement cette partie de l’histoire et pas tout le reste en même temps car c’est justement ce qu’il y a de plus décevant. Finalement, cet épisode n’est pas toujours bien équilibré et veut raconter trop de trucs en même temps. En espérant que la fin de la saison délie un peu les choses.

Note : 6/10. En bref, je m’attendais à mieux de la part de Grey’s Anatomy.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article