Critiques Séries : Marvel's Jessica Jones. Saison 2. Episode 11.

Critiques Séries : Marvel's Jessica Jones. Saison 2. Episode 11.

Marvel’s Jessica Jones // Saison 2. Episode 11. AKA Three Lives and Counting.


De ce que l’on a pu voir dans la seconde partie de la saison 2 jusqu’à présent c’est que la série a su être un peu plus rythmée mais de façon complètement différente de la première partie. Car la première partie ressemblait un peu à du Veronica Mars plus adulte, alors que cette seconde partie permet de faire ressentir la série de super-héros. Mais « AKA Three Lives and Counting » se concentre donc sur l’histoire de Jessica alors que cette dernière commence à avoir des visions de Kilgrave. C’est une occasion en or de faire du fan-service (qui fonctionne) en faisant revenir David Tennant dans son rôle qu’il avait tenu l’an dernier dans la première saison. La série a réussi à faire évoluer le ton de la saison et les retournements de situation de façon intelligente. La série est ici devenue un peu plus efficace dans sa façon de faire et donc donne envie d’enchaîner les épisodes plus rapidement. La série a beau faire évoluer tout un tas de choses cela ne veut pas pour autant dire que la saison s’est embellie sur bien des points. Mais l’intérêt de cet épisode est clairement celle de l’histoire de Trish qui va chercher à retrouver le Dr Karl afin qu’il reproduise ce qu’il a fait à Jessica dans le but que Trish devienne elle aussi une super-héros. Finalement, les intrigues de la saison commencent enfin à se percuter les unes avec les autres et cela peut donner des trucs assez intéressants.

Comme c’est le cas dans cet épisode avec Trish. Cette dernière n’était pas au sommet de sa forme par moment, mais petit à petit la saison a réussi à faire évoluer le personnage et son histoire de façon intelligente pour nous délivrer finalement un épisode de Jessica Jones auquel je ne m’attendais pas spécialement. Et il y a Jessica qui voit Kilgrave dans sa tête. Si j’apprécie le fan-service et que le tout n’est pas mal exploité par le scénario, je dirais que je m’attendais à un truc légèrement différemment. Surtout que la mort de Kilgrave n’a peut-être pas été aussi bien gérée qu’elle aurait dû l’être. Cette saison est très étrange car elle n’a pas vraiment de vilain. The Killer est en fait la mère de Jessica, Trish n’est pas une vilaine non plus même si la série tente de lui donner ce rôle de dernière minute, sans parler du Dr Karl qui est juste quelqu’un qui a tenté de faire du bien au monde et qui n’a probablement pas réussi ce qu’il voulait faire. Le retour de Kilgrave vient donc surtout démontrer à quel point la saison 2 a eu énormément de mal à créer un antagoniste digne de Kilgrave. Mais ce n’est pas la première fois que cela arrive dans une série de Marvel pour Netflix donc je dirais que ce n’est pas si étonnant que ça.

Note : 8/10. En bref, un épisode réussi, pas seulement pour son fan-service.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article