Critiques Séries : The Shivering Truth. Saison 1. Pilot.

Critiques Séries : The Shivering Truth. Saison 1. Pilot.

The Shivering Truth // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Je dois avouer que les séries animées, c’est toujours difficile avec moi mais quand cela a du potentiel, cela peut fonctionner. Créée par Vernon Chatman (Jackass le film, Louie), The Shivering Truth est un exemple de série qui peut être étonnante mais aussi tout l’inverse. Disons que le problème ici c’est que la folie de The Shivering Truth n’égale pas celle d’autres comédies animées (comme Rick & Morty par exemple) mais qu’elle a du potentiel dans sa façon de s’éclater avec ce qu’elle a entre les mains. Cependant, The Shivering Truth entre parfaitement dans la ligne directrice d’Adulte Swim, ne serait-ce que pour le côté stop-motion qui est un genre animé que l’on voit très peu à la télévision. C’est l’une des rares chaînes qui ose les séries de ce genre là, comme Morel Orel ou encore Robot Chicken. Le succès de ces deux séries a permis de voir naître une série comme The Shivering Truth et je dois avouer que j’avais hâte de démarrer ce premier épisode quand je l’ai vu apparaître sur Internet. La série exploite ici alors ce genre afin de tacler des sujets intéressants et complètement différents qui dans un sens fonctionnent très bien. Cela fait un bout de temps qu’il n’y avait pas eu de série 100% stop-motion sur Adult Swim et comme la chaîne et la seule capable de prendre des risques dans le domaine, The Shivering Truth est un pari à prendre.

Une nouvelle histoire à chaque épisode allant puiser la vérité en chacun des personnages. Même la plus osée.

Pour autant, cela n’en fait pas une série totalement réussie mais il y a suffisamment de bons ingrédients pour donner envie de poursuivre l’aventure au delà de ce premier épisode. Avec Jonah Hill et Michael Cera dans ce premier épisode, on peut dire que la série a au moins réussi à attirer des noms intéressants de la comédie américaine Judd Appatow-esque. Bien qu’une grande partie de l’épisode soit narrée (plus que dialogue), la crétinerie de certaines lignes de dialogues permet de réellement apporter un peu de nouveauté dans cet ensemble et je dois avouer que c’est rafraichissant. Dans le registre de la série d’anthologie, je dirais que The Shivering Truth est donc une belle opportunité pour Adult Swim d’associer un genre en pleine expansion avec ce qu’elle sait faire de mieux : prendre des paris risqués. Finalement, voilà donc une série étonnante qui fait de belles promesses même si ce premier épisode n’est pas toujours parfait. Il y a en tout cas plein de potentiel et j’ai bien envie de voir ce que la suite de la saison peut encore nous réserver.

Note : 6.5/10. En bref, curieux et étonnant.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article