Critiques Séries : Westworld. Saison 2. Episode 5.

Critiques Séries : Westworld. Saison 2. Episode 5.

Westworld // Saison 2. Episode 5. Akane No Mai.


Quand on croit que le monde de Westworld est terminé, nous avons un nouveau monde devant nous. Nous avons ici Shogun World qui nous est présenté et je dois avouer que ce n’est pas plus mal. Cela permet aussi de redonner à Maeve une place un peu plus importante dans la saison. Mais Shogun World n’est pas si impressionnant que ça car Westworld ne cherche pas ici à faire le commentaire sur Hollywood et sa vision des cultures extérieures, mais disons que cela reste plutôt fun de voir autant d’inepties sur la culture japonaise. Tout cela fait que le monde présenté ici n’est pas aussi impressionnant que les autres mais c’est tout de même plus intéressant pour faire en sorte de pousser Maeve un peu plus loin dans l’histoire. Maeve trouve alors une autre femme appelée Akane, qui a une relation maternelle avec l’une de ses geisha, Sakura. Sakura est alors kidnappée par le Shogun local et Maeve décide de partir en mission de sauvetage. C’est un peu une sorte de miroir de l’histoire de Maeve et de sa famille d’une certaine façon. Elle se sent alors proche de Akane et la relation que Westworld développe ici, au delà des clichés du Shogun World, permettent d’apporter un peu de douceur et d’émotions palpables que la série maîtrise de façon intelligente. La saison 2 tente une nouvelle fois de plonger ses idées ésotériques dans des enjeux personnels pour ses personnages : Maeve et sa fille, Dolores et son père, et bien que cela rende la série un brin moins mystérieuse que dans la première saison, tout cela rend aussi les épisodes beaucoup plus lisibles.

Et dans un sens, c’est une excellente nouvelle. La série parvient cette année à donner un sens à ces machines. Après tout, si ce ne sont que des machines, pourquoi on devrait s’en faire pour eux et s’attacher à ces personnages ? La saison 2 tente alors de donner une réponse un peu plus logique à toute cette histoire. Tout cela est une raison qui suggère aussi que Lee est toujours en vie, dans l’histoire. Tout ce que cet épisode met en place fonctionne très bien. Thandie Newton est parfaite dans le rôle de Maeve et je dois avouer que j’aime bien l’histoire dans laquelle les robots apprennent à devenir des gens bien, bien meilleur que les gens en tant que tel. A Sweetwater les choses sont légèrement différentes avec Dolores et Teddy. Ils passent une nuit ensemble et par la suite Dolores décide d’effacer les souvenirs de Teddy. Enfin, c’est ce que je suppose et cela aurait du sens que cela arrive. Surtout après la scène ouvrant cet épisode. Tout cela permettrait alors de faire un lien. Je ne sais pas ce que l’histoire de Dolores apporte vraiment à la suite de la saison mais cela permet tout de même d’avoir des signes de vie de ce personnage que j’apprécie. Surtout qu’elle a un intérêt important cette année en parallèle de l’histoire de Maeve. Ces deux femmes rebelles se ressemblent d’une certaine façon et j’aime beaucoup le parallèle que Westworld tente de créer.

Note : 9.5/10. En bref, encore un solide épisode de Westworld.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article