Roseanne (Saison 10, 9 épisodes) : on prend les mêmes et on recommence

Roseanne (Saison 10, 9 épisodes) : on prend les mêmes et on recommence


Le retour de Roseanne n’était probablement pas celui que j’attendais mais dans une Amérique Trump-esque, je dois avouer que la série a du sens et plus ou moins sa place. Cela permet également de retrouver Roseanne Barr sur le petit écran, elle que l’on n’avait pas vu depuis un sacré bout de temps. Véritable succès pour ABC, elle est déjà renouvelée pour une saison 11. Je me souviens des débuts de Roseanne, j’en avais vu quelques épisodes par le passé. Je n’aurais jamais le courage de m’enfiler les neuf précédentes saisons de façon intégrale, mais de temps en temps, je dois avouer qu’il y a de bons épisodes. La question était malgré tout de savoir si cette saison 10 était nécessaire et plus le temps a passé et plus je me suis dit que c’était peut-être arrivé trop tard. La série n’a pas réussi à faire quelque chose de pertinent sur tous les sujets qu’elle décide de tacler alors qu’elle en avait largement le potentiel. Roseanne Barr a toujours été connue pour être un peu borderline par moment mais c’est une très bonne chose car elle n’a pas peur de dire ce qu’elle pense. J’aurais malgré tout eu le courage d’aller au bout de cette saison 10 car tout n’est pas à jeter, notamment le dernier épisode de la saison qui est plutôt réussi alors qu’elle rassemble ce qu’elle sait faire et tente alors d’en faire ressortir une mayonnaise qui a du goût. Pas ce truc saucé encore et encore qu’elle n’a eu de cesse de faire durant toute la saison.

Comme l’épisode 10.06 qui est pour bien des raisons une occasion constante de nous rappeler qu’il y a toujours mieux actuellement sur le petit écran. Même dans les revivals (Will and Grace a beau avoir ses défauts en revenant, elle n’est pas complètement ratée). Et puis il y a des épisodes engagés qui tentent de parler de sujets très actuels comme le 10.07. C’est un épisode qui tenait à coeur Roseanne Barr sauf que le résultat est que cela n’aura pas fait le meilleur épisode de la saison 10 de Roseanne. Ce n’est pas le pire non plus mais pour un épisode sensé être évènement dans l’esprit de la créatrice, scénariste et actrice, je dirais que l’on a de quoi être déçus. Ce qui n’est pas toujours brillant dans Roseanne c’est que la série ne sait pas spécialement ce qu’elle veut faire en revenant. On sent qu’il y a un gros délire là dedans de la part du casting mais rien de plus. Oui, Roseanne Barr et John Goodman ont toujours cette même alchimie que dans les saisons précédentes avec quelques années dans le nez désormais. Et bien entendu, Roseanne n’est pas pour autant ici une cause perdue. Mais je dirais que la série ne s’accorde pas suffisamment de temps pour trouver des opportunités de développement intéressantes.

Dès l’épisode 10.02, la série commence à partir un peu en sucette et à devenir tout et n’importe quoi. Roseanne Barr a du avoir carte blanche avec le retour de la série (en espérant que ABC lui donne de nouvelles directives pour la saison 11 qu’ils ont commandé car certains épisodes sont juste à bânir). Fort heureusement pour une comédie, Roseanne reste une comédie intéressante. Les répliques ne sont pas toutes hilarantes mais elles sont soignées et inspirées. On retrouve le côté piquant (que l’on peut autant aimer que détester) de Roseanne Barr, son envie de charognards de mordre dans les sujets de société les plus tendancieux (et avec des idées très conservatrices derrière). Mais si Roseanne n’aurait probablement pas eu sa place sous l’ère Obama, je dirais que sous l’ère Trump elle s’inscrit parfaitement dans la bonne lignée. La saison 10 aura été une course d’obstacles en tout genre qui n’ont pas tous été particulièrement brillants pour autant. Le dernier épisode avait la lourde tâche (réussie) de me donner envie de revenir l’année prochaine et pour le coup, c’est un pari réussi. Mais il faudra aussi corriger les problèmes de cette saison et notamment la place que la série donne aux nouveaux personnages.

En voulant donner trop de place aux personnages que l’on connait déjà, la série oublie ceux qu’elle a introduit cette année. C’est dommage car je pense qu’il y avait là dedans un vrai potentiel qui est de ce fait mal exploité. La série décide en tout cas petit à petit de nous conduire vers un vrai reboot. Si cette saison 10 était un retour aux sources, la prochaine saison pourrait bien casser ce que l’on connait de Roseanne afin de la rendre un peu plus actuelle et moins enfermée dans son propre passé.

Note : 5/10. En bref, un revival dispensable mais avec des idées intéressantes et surtout un casting toujours aussi agréable à suivre.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article