The Last Man on Earth (Saison 4, 18 épisodes) : ce n'est qu'un au revoir

The Last Man on Earth (Saison 4, 18 épisodes) : ce n'est qu'un au revoir


FOX a annoncé l’annulation de The Last Man on Earth juste au moment où je termine cette saison 4. Je suis déçu mais en même temps je comprends aussi. A la fois par rapport aux audiences que la série délivrait mais également par rapport aux intrigues qui pouvaient par moment tourner en rond. Cependant, la série a toujours été inventive et a toujours su trouver une façon comme une autre de se renouveler en proposant des gags différents avec des personnages toujours enclins à nous faire marrer. Série longtemps sous estimée, elle avait toujours su me faire marrer au fil des épisodes et cette saison 4 ne fait pas défaut. Après quatre saisons et des tas de lieux différents exploités au fil des années, je pense que The Last Man on Earth avait plus ou moins dit tout ce qu’elle avait à dire. Après des tas de cliffanghers et des tas de guests et de caméos différents, je pense que la série est arrivée au bout du cycle et la fin de la saison 4 (et donc de la série) sert plutôt bien de conclusion à une belle série qui n’a jamais eu les spotlights qu’elle méritait. L’an dernier déjà, FOX hésitait à renouveler la série pour une nouvelle saison, lui donnant ainsi une chance supplémentaire de raconter de nouvelles aventures.

Le dernier épisode de la saison n’est pas brillant et ne cherche pas à en faire des tonnes pour donner à la série la fin qu’elle méritait probablement. Le final de la saison 3 était un brin plus étonnant que celui de cette saison. Les intrigues de chaque épisode cette année est restée plus ou moins simpliste mais cela ne s’est pas fait de la mauvaise façon, trouvant toujours quelques astuces narratives afin de nous surprendre et donc de nous donner l’occasion de rire encore et encore de tout un tas de trucs différents. Le seul problème de cet épisode est sûrement son cliffangher final, laissant les personnages encore une fois dans le doute d’une suite hypothétique que FOX n’a pas voulu donner à la série. C’est le jeu ma pauvre Lucette dirons nous. Les personnages sont toujours complètement cinglés cette saison et je dirais que cela ne fait que rapprocher tout le monde. Plus il y a de fous, plus on rit. C’est ce qui se dit mais justement c’est aussi ce qui fait tout l’intérêt de cette petite comédie. C’est très souvent drôle et globalement, la saison est dans la lignée des précédentes avec une volonté constante de se renouveler. The Last Man on Earth n’aime pas rester en place et donc ronronner dans son coin. Elle aime l’aventure et la série propose encore une fois des aventures cette année.

Sans compter qu’elle n’a de cesse de faire évoluer les personnages en donnant à chaque personnage l’occasion de développer à la fois sa relation avec les autres mais aussi d’espérer une évolution drastique qui va permettre à chacun d’avoir des enjeux dramatiques et comiques qui changent de ce que l’on a pour habitude de voir sur le petit écran américain. The Last Man on Earth est une comédie qui n’ait peut-être pas sa place sur FOX (même si FOX est connue pour justement avoir des comédies barrées qui n’entrent pas dans les cases habituelles). Les personnages sont toujours incarnés de façon intelligente, ne serait-ce que pour celui de Mike qui revient dans un épisode vers la fin de la saison. Jason Sudeikis, lors de ses apparitions, est toujours un acteur brillant qui apporte un petit truc en plus qui change de ce que l’on a pour habitude de voir dans le reste de la série. L’alchimie que l’acteur a avec Will Forte est importante et continue de faire évoluer l’histoire de ce gang qui dans un sens, n’a jamais voulu rester en place depuis les débuts de la série. Finalement, si The Last Man on Earth vient de nous dire au revoir après quatre ans de bons et loyaux services, je dirais qu’il n’y a rien à regretter. Au contraire, la série a eu le temps de développer son histoire suffisamment longtemps, avec sursis, pour ne pas nous décevoir au final.

Note : 7.5/10. En bref, une saison dans la lignée des précédentes, folle et drôle avec une charge émotionnelle toujours plus intéressante, notamment due à l’attachement que l’on a pour ces personnages.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article

robi 18/05/2018 19:07

Trop triste, j'adorais cette série qui va assurément manquer :(