Critique Ciné : 2-1-1 (2018)

Critique Ciné : 2-1-1 (2018)

2-1-1 // De York Alec Shackleton. Avec Nicolas Cage, Cory Hardrict et Dwayne Cameron.


Lunettes de soleil fumées, nouvelle coupe et uniforme de flic, Nicolas Cage continue les rôles qui lui vont comme un gant dans un film qui n’a clairement pas inventé la poudre… On doit cette petite série B honorable à York Alec Shackleton (Pretty Perfect), un jeunot qui n’a pas encore totalement fait ses armes ou ses preuves dans le monde du cinéma. Mais dans un sens, est-ce que l’on demande à Nicolas Cage des films qui méritent un Oscar ? Non. Maintenant qu’il doit payer ses factures, il continue d’enchaîner les rôles médiocres où il tente de se donner à fond. Il y a quelque chose qui me fascine avec cet acteur c’est cette capacité qu’il a de croire dur comme fer à ce qu’il incarne même si le film en lui-même n’est pas exceptionnel. Le film empile les clichés, relègue Nicolas Cage a un rôle de personnage secondaire (alors qu’il est sensé être le héros de l’histoire) alors que le reste du casting est loin d’être aussi charismatique que lui. C’est dommage car je suis persuadé que si le film avait plus de considération pour lui, il aurait été d’autant plus fun. Mais encore une fois, le souci de ce genre de films c’est de se prendre un peu trop au sérieux alors qu’il y avait largement de quoi faire un truc beaucoup plus funky. La scène où Nicolas Cage s’énerve dans la seconde partie du film est justement drôle au second degré.

Un simple flic essaie d'interrompre un braquage en cours dans une banque.

Par moment, 2-1-1 peut laisser le spectateur se prendre au jeu mais ce n’est pas suffisant pour donner l’impression que celui-ci sait réellement ce qu’il fait. Les scènes de fusillades sont sympathiques mais pas très bien filmées, ce qui nous empêche de réellement nous éclater aussi. Je dois avouer que je m’attendais avec l’affiche de ce film à un truc un peu plus efficace, pas nécessairement bon mais juste efficace. La violence n’est pas toujours très bien maîtrisée non plus alors que le film semble plus faire dans la démonstration qu’autre chose. Ce qui est bête finalement c’est que le scénario de York Alec Shackleton ne sait pas vraiment dans quelle direction aller et mélange alors pas mal de trucs dans un film qui aurait dû rester beaucoup plus simpliste. La scène d’ouverture (et l’histoire qui en découle), égratigne un peu le film et ne permet pas de passer un aussi bon moment que l’on aurait pu le souhaiter. Si la scène de Nicolas Cage qui pète un plomb a de quoi devenir un joli meme sur Internet, je pense que c’est la seule chose que j’ai envie de retenir de ce film malgré l’idée de base, certes classique, qui n’était pas aussi mauvaise. Mais quand un film ne sait pas trop quoi faire, il devient alors d’autant plus décevant.

Note : 4/10. En bref, malgré Nicolas Cage, ce dernier est relégué au second plan ce qui ne permet pas de passer un aussi bon moment que prévu.

Date de sortie : Prochainement

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article