Critiques Séries : Dietland. Saison 1. Episode 5.

Critiques Séries : Dietland. Saison 1. Episode 5.

Dietland // Saison 1. Episode 5. Plum Tuckered.


Dietland continue d’évoluer discrètement et d’accentuer les actions de chacun de ses personnages. A commencer par Plum qui doit elle aussi évoluer dans sa propre vie et rencontrer des gens. Elle doit le faire afin d’aller mieux dans sa propre vie. Et pendant ce temps, Verena aimerait bien que Plum embrasse sa colère dans le but d’aller de l’avant dans ses aventures elle aussi. J’ai bien aimé cet épisode et notamment son introduction, discutant de la façon dont ses rencards commencent toujours. Le mélange entre la réalité et l’imagination de notre héroïne fonctionne toujours et c’est justement ce qui fait aussi la force de cette série. Notamment lors de la scène finale où elle bouscule quelqu’un et décide alors de lui cracher dessus pour l’avoir insulté. Le côté colérique de notre héroïne me plait et ressort intelligemment dans Dietland. La série tente d’exploiter ce filon de façon intelligente et pour le moment cela fonctionne très bien. De plus, on arrive petit à petit à la fin de la première partie de la saison et celle-ci continue de me surprendre. J’ai bien aimé aussi Verena qui tente de faire en sorte que Plum ouvre un peu son jardin secret sur ses sentiments et ce qu’elle pense. Plum est déterminée à se faire opérer sauf qu’elle ne regarde pas les choses d’un angle suffisamment large. En ignorant les motivations cachées que Verena pourrait avoir, on se rend compte tout de même qu’elle est la seule qui tente de comprendre et aider Plum.

Disons qu’elle tente de faire comprendre à Plum que la chirurgie ne va pas régler ses problèmes. Ajouter Dominic dans le débat est un choix également judicieux. Un point de vue extérieur était nécessaire et bien que cela soit logique d’entendre Dominic dit que Plum doit faire ce qu’elle pense être le mieux pour elle (la morale classique de ce genre d’intrigues), je dois avouer que Dietland a su rendre les moments intéressants car c’est du développement de personnages et c’est réussi dans son ensemble. Il reste toujours de façon sous jacente l’histoire de Jennifer et des envies de cette organisation. Le meurtre du milieu de l’épisode n’est pas forcément brillant mais il impliquée lui aussi encore le message ultra féministe que la série cherche à faire passer à sa façon même si ce n’est pas toujours très compréhensible. La série ne rend pas cette intrigue suffisamment fluide à mon goût et c’est justement le véritable problème ici. En choisissant de tuer une jeune femme, Stella Cross, la série continue d’apporter un message et surtout tente de nous faire comprendre quel est le but de tout ça. Sauf que ce n’est pas encore suffisamment clair et précis pour que l’on ait une compréhension totale des choses.

Note : 7/10. En bref, l’évolution de Plum prime sur le reste.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article