Critiques Séries : Marvel's Luke Cage. Saison 2. Episode 3.

Critiques Séries : Marvel's Luke Cage. Saison 2. Episode 3.

Marvel’s Luke Cage // Saison 2. Episode 3. Wig Out.


Pour ce qui est des émotions, Luke Cage n’a pas toujours été la meilleure série mais une scène en particulier dans cet épisode m’a touché. Et elle m’a plus touché que je n’aurais pu l’imaginer. Surtout qu’elle a des conséquences intéressantes qui installer la suite de la saison. Je suis peut-être un peu dans le flou quant à l’évolution de cette saison et où est-ce qu’elle va pouvoir aller mais si le reste de la saison ressemble à « Wig Out », alors Luke Cage pourrait bien être la meilleure série Marvel de Netflix (si ce n’est pas déjà le cas actuellement). La scène finale de cet épisode entre Claire et Luke est étonnante, incarnée brillamment et écrite avec beaucoup de sagesse. Sans parler de la mise en scène qui elle aussi est très solide. La scène illustre parfaitement le propos de la série et le message qu’elle veut véhiculer dans les scénarios de ses saisons. Tout cela permet de confronter les deux personnages sur leur relation et de faire évoluer la série. Par ailleurs, je trouve que la rapidité avec laquelle Luke a accepté sa nouvelle position de super-héros star n’ait pas nécessairement réussie. Mais quand elle le veut, Luke Cage est capable de prendre son temps et c’est aussi ce qui fait toute la force de ces trois premiers épisodes et plus particulièrement « Wig Out ». Luke va avoir droit à sa première confrontation avec Bushmaster et il se sent plutôt confiant à cette idée.

Bien entendu, Luke Cage est écrite aussi afin de parler des afro-américains, de leur culture et de leur place dans le modèle social américain. Luke commence à embrasser sa vision des choses mais aussi à rejeter l’aide de Claire, tout comme ses conseils. Tout cela car il agit comme un héros, comme un vrai mec qui n’a besoin de personne. Le côté machiste de la chose me plaît et colle parfaitement à ce que l’on peut attendre de la part d’une série comme Luke Cage. Le langage utilisé par Luke pour parler de Claire est là aussi intéressant, surtout que les séries Marvel de Netflix sont connues pour être féministes dans un sens (ou en tout cas de mettre en avant les femmes et leurs forces) mais dans le propos de Luke, Claire est pour lui une « femme ». C’est en tout cas comme ça qu’il l’appelle plutôt que de l’appeler avec son prénom. La série n’oublie pas pour autant le fait que, à cause de leur race, les afro-américains, n’ont pas certains « privilèges » que les humains peuvent avoir dans la société américaine en général. La saison suggère également que Luke pourrait bien être quelqu’un de dangereux s’il n’était pas célèbre en tant que héros avec des capacités exceptionnelles. Finalement, en parallèle Mariah et Tilda continuent leur bout de chemin et Alfre Woodard est toujours aussi brillante dans son rôle. Que demander de plus en somme…

Note : 10/10. En bref, un brillant épisode de Luke Cage.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article