Critiques Séries : Reverie. Saison 1. Episode 2.

Critiques Séries : Reverie. Saison 1. Episode 2.

Reverie // Saison 1. Episode 2. Bond, Jane Bond.


Le concept de Reverie peut être passionnant mais ce second épisode conserve les défauts du premier épisode et nous enfonce alors dans une dynamique très (trop ?) procédurale qui n’arrive pas vraiment à sortir des sentiers battus. L’originalité de la série (cette technologie qui permet de vivre ses rêves) tombe alors dans la mécanique d’une série policière classique avec tous les rebondissements du genre qu’il peut y avoir. Si Reverie tente de connecter l’histoire à celle de notre héroïne, il manque toujours un petit truc malgré tout. Mara a ses fantômes, ses cadavres dans le placard et le but de Reverie est donc de la confronter à ses démons au travers des affaires qu’elle va devoir gérer. Ce second épisode manque cruellement de surprises et nous plonge alors dans un univers un brin trop simpliste, qui manque d’ambition. La série semble déjà abandonner l’idée d’aller beaucoup plus loin et de tenter de faire en sorte que le premier épisode ne soit pas un mauvais exemple de ce que la série a pu faire de plus médiocre. Si au premier abord, on dirait que Rachel est en train de vivre une sorte de fantasme James Bond-esque (qui donne son nom à l’épisode) et il n’y a rien de mal dans l’idée de rendre un jeu vidéo plus réaliste.

Puis la série tente alors de jouer la carte des émotions et Mara doit comprendre pourquoi Rachel était prête à risquer sa vie pour ce qui n’est qu’une échappatoire dans sa propre vie. C’est à ce moment là que Reverie tente de faire raisonner un peu plus l’émotion qu’elle tente de faire passer. Sarah Shahi reste agréable à suivre et l’on sent que l’actrice tente de donner de son meilleur pour nous surprendre. Le premier épisode n’exploitait pas vraiment au mieux l’actrice mais je dirais que cet épisode lui permet de trouver enfin sa place face aux autres personnages. Mais l’écriture de la série reste encore beaucoup trop filiforme et manque de tout ce qui pourrait rendre la série beaucoup plus palpitante. Mara a de l’empathie et c’est sa plus belle arme mais je pense qu’il y a encore des choses à faire avant que Reverie ne devienne enfin la série que l’on aurait sûrement pu attendre au départ. Pour une série estivale, je dirais que Reverie colle bien avec l’ambiance générale de l’époque mais des séries bien plus ambitieuses sont toujours dans les parages alors celle-ci apparaît encore un peu fade à mon goût. Reste à voir comment cela compte évoluer par la suite…

Note : 4.5/10. En bref, Reverie a encore des efforts à faire…

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article