Critiques Séries : Yellowstone. Saison 1. Episode 2.

Critiques Séries : Yellowstone. Saison 1. Episode 2.

Yellowstone // Saison 1. Episode 2. Kill the Messenger.


Avec Yellowstone, on voit que Taylor Sheridan sait très bien à quoi doit ressembler un western (moderne). J’aime beaucoup la façon dont il raconte les histoires de la série même si tout n’est pas forcément brillant. Mais sa façon de faire reste solide et permet de rester intéressés par ce que Yellowstone est là pour nous conter. La série nous propose alors des trucs classiques de western depuis le début de la saison et en seulement deux épisodes elle a su installer un climat particulier qui fait aussi l’originalité de la série. Pour ce qui est de la narration de la série (en dehors des magnifiques visuels qu’elle nous propose), je dirais que le créateur/réalisateur de la série ne sait pas encore totalement dans quelle direction il veut réellement aller. L’épisode passe alors de scènes en scènes sans qu’il n’y ait de choses plus intéressantes que d’autres. Par moment, j’ai eu l’impression d’avoir manqué une partie de l’épisode, comme si une bonne demi-heure de l’épisode avait été jeté à la poubelle et que le montage avait été fait au hasard. Peut-être que Taylor Sheridan a abandonné certains pans des épisodes dans le but de discuter de ce que c’est que de devenir un homme. Le propos reste classique et surtout en accord avec le genre que Yellowstone veut représenter à l’écran, mais cela n’en fait pas pour autant toujours quelque chose de brillant non plus.

Les fondations de cet épisode sont bonnes, mais ce qu’en fait la série n’est pas toujours brillant car elle se prend les pieds dans des pièges narratifs qu’un scénariste comme Taylor Sheridan ne devrait pas pouvoir proposer. Après l’épisode précédent, la famille Dutton est en train de construire sa propre histoire dès ce second épisode. Mais tout cela est entrecoupé de tout un tas de scènes qui ajoutent des intrigues supplémentaires et ce n’est pas toujours ce que je préfère. Certes, je sens l’envie aussi de montrer le Montana et sa culture au sein même de la culture américain (le rodéo, les ranchs, monter à cheval et vivre un peu comme dans Et au milieu coule une rivière, etc.) mais malgré de belles démonstrations et toujours de très jolies scènes, tout ne colle pas pour autant. Reste alors le casting, particulièrement solide, qui tente alors de donner un sens aux éléments les moins convaincants de la série. Notamment Kevin Costner qui a beau être au centre névralgique de la série mais dont les intrigues n’ont rien de particulièrement palpitant pour le moment. C’est un peu le personnage qui tente de rassembler toutes les intrigues pour le scénariste mais qui ne fait rien de tout ça et se contente de rester lui-même de son côté. Finalement, Yellowstone a du potentiel et continue de démontrer de belles qualités mais il va falloir faire évoluer les choses rapidement.

Note : 6/10. En bref, encore un épisode très joli mais au fond pas toujours brillant.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article