Critique Ciné : Extinction (2018)

Critique Ciné : Extinction (2018)

Extinction // De Ben Young. Avec Michael Pena et Lizzy Caplan.


Abandonné par Universal, Extinction a été récupéré par Netflix. Mis en scène par Ben Young (Love Hunters) et écrit par Eric Heisserer (The Thing, Dans le noir, Premier contact), Extinction nous plonge alors dans un univers apocalyptique qui a de quoi donner envie. Si je dois avouer que j’attendais mieux de la part du scénariste de Premier contact (qui est pour moi l’un des meilleurs films de SF de ces dernières années). Ici, le film se repose donc plus sur son aspect visuel plutôt correct pour un budget aussi minimaliste. Une fois le film terminé, on comprend pourquoi il se retrouve sur Netflix et qu’il n’a pas eu l’honneur d’une sortie au cinéma (une sortie qui était prévue mais qui a été recalée). C’est ici un conte intéressant sur une invasion alien avec tous les rebondissements que l’on est sensé attendre mais aussi avec quelques petites surprises qui sont pour la plupart réussies. Extinction semble par moment inspirer un rappel à Cloverfield sans avoir la même valeur. Disons que ce film n’a pas les atouts d’un grand Blockbuster du genre comme Premier contact qui pour le coup était plein de surprises et un film où la réflexion proposée était beaucoup plus intelligente que celle de ce film.

Un père hanté par l'idée de perdre sa famille voit son pire cauchemar se réaliser quand une puissance destructrice venue d'une autre planète débarque sur Terre. Alors qu'il lutte pour leur survie, il se découvre une force inconnue pour protéger sa famille du danger.

Mais Extinction pourrait bien être après The Cloverfield Paradox le meilleur film de SF que l’on ait eu parmi les originaux Netflix. Sauf que cela aurait pu être aussi beaucoup plus intéressant et moins lisse. Ce n’est pas de la faute du casting, notamment Michael Pena et Lizzy Caplan qui font de leur mieux pour tenter de donner vie à un scénario qui n’est pas toujours à la hauteur des attentes. Ce qui est dommage c’est donc le scénario qui est parfois un peu crétin et repose sur des éléments narratifs que l’on a déjà vu des dizaines de fois auparavant. Avec toutes les facilités que cette histoire s’emploie à utiliser, je dois avouer que je m’attendais à un truc un peu plus efficace. Dans un sens, je n’ai pas passé un mauvais moment mais Extinction n’arrive pas à devenir plus percutant. C’est un peu comme The Titan, un film qui a récemment été mis sur Netflix racontant l’histoire d’un groupe de soldats sensés coloniser Titan, la lune de Saturne. Les personnages sont alors sous développés et la construction de l’intrigue reste assez proche et donc beaucoup trop clinique. Du coup, Extinction est sympathique mais procédural, suivant un schéma que l’on a déjà vu ailleurs en beaucoup mieux. Dommage.

Note : 5/10. En bref, j’attends plus de la part du scénariste de Premier Contact.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article

Chris 28/07/2018 01:00

Faut pas oublier que "Premier Contact" c'est un roman au départ, donc le scénariste n'à fait que l'adapter pour le cinéma. Puis bon Eric Heisserer n'est même pas repris sur l'affiche du film, il n'est que un des trois scénaristes (les 2 autres ont leur nom sur l'affiche, donc je pense que Heisserer n'y à pas fait grand chose). Sinon moi j'ai beaucoup aimé, je n'en attendais pas grand chose et c'est un bonne surprise, surtout grâce à son scénario qui réserve des surprises et qu'on à pas vu ailleurs. Le seul vrai point négatif du film c'est son faible budget, ce qui fait qu'en gros ont à 3 décors tout le long (l'immeuble, une rue, les égoûts). Michael Pena est excellent aussi comme d'habitude.