Critiques Séries : Dietland. Saison 1. Episode 8.

Critiques Séries : Dietland. Saison 1. Episode 8.

Dietland // Saison 1. Episode 8. Rad Fatties.


Il est fascinant de voir jusqu’où Plum va maintenant dans Dietland et surtout à quel point elle est devenue radicalisme. Mais tout cela, dans l’introduction de cet épisode, est surtout un testament pour le mouvement Jennifer. Verena avait raison sur le fait que le groupe était en train de partir en sucette et d’aller beaucoup trop loin mais Plum les voit comme un groupe de femmes qui demande justice au monde pour ce qu’elles subissent à longueur de temps. Si le message est apprécié, le groupe n’a pas vraiment le droit de menacer les femmes qui n’écoutent pas ce qu’elles tentent de faire passer comme message. Et Plum voit ces femmes comme des pionnières, mais le message si sympathique au départ est clairement en train d’être noyé par la violence et les meurtres qui sont commis par Jennifer. Jennifer était au départ dans Dietland quelque chose de très secondaire mais maintenant le tout est beaucoup mieux inclus dans l’histoire de la série et je dois avouer que c’est plutôt intéressant dans son ensemble. Il n’est pas étonnant que Plum soit poursuivit par Austen Media, quand on sait qu’elle a utilisé le nom du magasin et leur ancien éditeur dans un mail assassin. Mais j’aime beaucoup l’évolution que Dietland tente de donner à cette histoire car tout est clairement en train de ressembler à quelque chose. Il était temps car ce n’était pas ce qu’il y a de plus facile à mettre en oeuvre au premier abord.

Du coup, cette histoire de procès permet aussi de redorer un peu le blason d’une série qui donnait régulièrement l’impression de stagner. La vie de Plum est maintenant beaucoup plus intéressante et palpitante que par le passé et c’est pile poil ce qu’il me fallait. Surtout pour me donner envie d’aller au bout de l’histoire, l’inverse aurait été assez étonnant (et pas dans le bon sens). Le scénario est suffisamment intelligent pour que les intrigues aient du sens et deviennent aussi palpitantes. Jack n’est pas seulement un grand manipulateur c’est aussi un homme complètement taré avec des obsessions et notamment le corps de Plum. Le fait qu’il soit autant attiré par l’obésité de l’héroïne est intéressant car cela permet de délivrer au scénario quelque chose d’assez terrifiant. Ce qui ressemble finalement à un viol à la fin de l’épisode pourrait mener Dietland dans une nouvelle direction dès le prochain épisode. On se rapproche petit à petit de la fin de la saison et j’ai vraiment hâte de découvrir ce que la série a en stock pour nous. Joy Nash est parfaite encore une fois dans son rôle, notamment celui de la femme qui dans le fond est traumatisée. Je ne serais pas surpris qu’elle tente de se faire justice elle-même en utilisant le groupe Jennifer pour arrêter Jack.

Note : 8/10. En bref, le meilleur épisode de la saison.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article