Critique Ciné : Blood Fest (2018)

Critique Ciné : Blood Fest (2018)

Blood Fest // De Owen Egerton. Avec Zachary Levi, Tate Donovan et Seychelle Gabriel.


En tant que fan de films d’horreur, je serais le premier a avoir envie de participer à un tel festival. Pas pour découvrir la partie la plus terrifiante du film, mais plutôt car ce genre de festival doit être assez fun. Owen Egerton est probablement un fan de films d’horreur qui a tenté ici de mélanger toutes ses influences afin de construire une comédie horrifique fun sous la forme d’un slasher tout ce qu’il y a de plus commun au fond. Le réalisateur est également acteur dans son propre film puisqu’il incarne le réalisateur complètement frappé qui est derrière le festival mais aussi la partie la plus violente de celui-ci. Le seul véritable problème de Blood Fest est probablement qu’il s’accroche à raconter l’histoire de plusieurs personnages tout en les piétants au milieu de monstres divers et variés, provenant de diverses influences horrifiques : le tueur masqué au couteau (on pense à Vendredi 13), les tueurs avec des masques de cochon avec une tronçonneuse (on pense à Massacre à la Tronçonneuse), les zombies tueurs (on pense au cinéma de George A. Romero), et bien plus d’influences en tout genre comme Evil Dead (1981), Saw (2004), Ring (1998) ou The Wizard of Gore (1970). Et c’est dans ce genre de moments complètement cinglés que Blood Fest est finalement une mixture assez digeste, sans pour autant être exceptionnelle.

Les fans de films d’horreur se rassemblent au Blood Fest, un festival célébrant les films d’horreur les plus iconiques. Sauf que cet évènement a une motivation beaucoup plus diabolique…

On sent très bien aussi que le but de Blood Fest n’est pas de faire un film terrifiant, juste de se moquer du genre et de ses astuces narratives. C’est en tout cas ce que semble faire Owen Egerton à de nombreuses reprises sans totalement réussir son emploi de la référence meta. Le film porte ses influences sur les épaules sans s’en inquiéter, bien au contraire. Je dirais même que Blood Fest assume pleinement tout ce qu’il fait, même quand les personnages sont tous plus débiles les uns que les autres (ce qui symbolise parfaitement le slasher dans toute sa splendeur). Par moment, Blood Fest pourrait ressembler à une version low cost de La Cabane dans les Bois de Drew Goddard qui pour le coup jouait aussi la carte de la référence assumée et s’en amusait constamment. Blood Fest ne réussi pas le même exploit mais parvient malgré tout à maintenir un climat intéressant qui nous permet de passer un agréable moment sans trop se prendre la tête. On va donc dire que c’est déjà pas mal. Et puis côté casting nous avons Zachary Levi (Chuck) qui, sans briller par sa courte présence, apporte avec son charisme un truc en plus au film qui permet à celui-ci de décoller un peu plus dans sa seconde partie et de secouer les autres personnages.

Note : 6/10. En bref, des influences en tout genre dans un film qui aime clairement les références.

Date de sortie : inconnue

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article