Critique Ciné : I Feel Pretty (2018)

Critique Ciné : I Feel Pretty (2018)

I Feel Pretty // De Abby Kohn et Marc Silverstein. Avec Amy Schumer, Michelle Williams et Rory Scovel.


Encore une comédie de Netflix avec un message bienveillant. Sauf que cette fois-ci, ce film a dans les parages Amy Schumer qui est tout de même l’une des comédiennes américaines les plus intéressantes de ces dernières années. Trop peu connue en France, je dirais que j’espère la voir décoller ici avec ce petit film. Bon, I Feel Pretty n’est pas exceptionnel mais encore une fois le but est juste de remplir un dimanche après-midi pluvieux et au final de se sentir mieux une fois que l’on a vu le film. Pour mettre en scène et écrire tout cela, Netflix a fait confiance à un duo que vous avez sûrement déjà vu quelque part : Marc Silverstein et Abby Kohn. C’est eux qui nous avaient proposé Ce que pensent les hommes (2009) ou Célibataire mode d’emploi (2016). I Feel Pretty reste dans la même veine que ces petites comédies américaines qui cherche à juste être correcte et pas vraiment à sortir du lot. C’est de la comédie consumériste et elle s’assume en tant que tel. Le point de départ de I Feel Pretty est un brin surréaliste et le film est durant pas mal de moments surjoué mais il sait aussi nous amuser quand il le faut, sans trop s’essouffler (même si le creux du film existe bien et qu’il n’a donné envie de pioncer).

Suite à une chute une jeune femme ne se sentant pas à l'aise dans sa peau va assumer ses rondeurs.

L’énergie que met Amy Schumer dans le rôle participe grandement à l’appréciation de I Feel Pretty. Sans elle, je ne suis pas sûr que le film aurait été aussi sympathique à suivre. Certaines scènes se répètent un peu trop souvent et d’autres délires sont extrêmement longs (le concours de bikini est un moment plus agaçant qu’hilarant, les scènes de bureau au début du film, etc.). Si Amy Schumer perd par moment le contrôle et en fait donc des caisses, I Feel Pretty sait aussi se rattraper quand il le faut afin de nous éviter d’être face à de la soupe bien américaine (et pas nécessairement très bonne dans son ensemble). Au final, I Feel Pretty reste une comédie sur l’acceptation de soi et le fait que le physique ne fait pas toujours tout (même si pour le coup la morale est un peu lourdingue) mais que c’est la confiance en soi qui fait le plus gros du boulot. C’est plutôt pas mal dans un sens car finalement l’actrice n’a pas à subir de changement physique (comme dans Insatiable, la nouvelle série de Netflix) et reste elle-même. Il y a juste le fait de croire être magnifique qui rend le tout hilarant pour nous, intéressant vis-à-vis d’elle.

Note : 5/10. En bref, une comédie sympathique qui saura combler vos besoins en un dimanche pluvieux.

Date de sortie : 20 juillet 2018 - Directement sur Netflix

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article