Critiques Séries : Better Call Saul. Saison 4. Episode 3.

Critiques Séries : Better Call Saul. Saison 4. Episode 3.

Better Call Saul // Saison 4. Episode 3. Something Beautiful.


Après le léger coup de mou de l’épisode précédent mais grâce à sa scène finale particulièrement forte, la série décide de reprendre cette semaine les hostilités directement là où on les avait laissé. On a besoin de se débarrasser d’un corps alors comment faire ? Simplement en maquillant le tout en embuscade de laquelle Nacho aurait pu mourir. L’état de Nacho est presque inquiétant mais j’aime bien la façon dont la série tente de construire le début au fil de l’épisode avec la réapparition de ces cousins complètement tarés. Cet épisode est alors l’occasion de montrer aussi l’ambition de Fring qui aimerait bien que son Crystal meth soit bien plus sympathique qu’il ne l’est actuellement. En présentant celui à Gale Boetticher, la série permet l’introduction d’un personnage que Walter White va éliminer quelques années plus tard (ou mois, car je ne sais pas du tout comment évolue la timeline de Better Call Saul). Gale est amené à faire partie de l’empire de Gus Fring et la série décide enfin de nous introduire un autre personnage que l’on a appris à connaitre dans le futur Breaking Bad. J’ai toujours bien aimé Gale dans Breaking Bad. On se souvient de son petit carnet de notes que Walter avait dû récupérer, etc. En tout cas, Better Call Saul est clairement en train de nous embarquer dans un sens légèrement différent et tout aussi palpitant.

En parallèle, nous avons d’autres histoires et ce sont celles de Jimmy/Saul. La scène finale de l’épisode permet de comprendre intelligemment dans un brillant scénario que Jimmy ne comprend pas les conséquences qu’être dans une relation amènent. Il doit gérer le problème qu’il a avec Chuck comme s’il était libre mais quand il lit cette dernière lettre, la série nous démontre que le Jimmy des débuts de la série a disparu. Il a transformé son coeur touché en coeur de pierre. Il ne pense pas que Kim, qui l’aime beaucoup, veut être là pour lui, qu’elle a essayé de le protéger des actions de son frère, mais tout cela permet aussi de conduire petit à petit à ce que Jimmy va devenir. Car Jimmy deviendra Saul Goodman à un moment donné de cette histoire. Kim travaille toujours sur le cas Mesa Verde, et cette semaine elle découvre que ses clients ont des rêves démesurés. La série n’a pas encore décidé de tout changer mais les changements se font de façon très subtiles. J’aime la façon dont la série évolue car à mon sens c’est fait de façon plutôt brillante et étonnante. Finalement, Better Call Saul a encore des idées à développer et le créateur démontre que finalement l’univers de Breaking Bad était bien plus important que l’on aurait probablement pu l’imaginer au départ.

Note : 10/10. En bref, brillant.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article