Critique Téléfilm : The Bad Seed (2018)

Critique Téléfilm : The Bad Seed (2018)

The Bad Seed // De Rob Lowe. Avec Rob Lowe, Mckenna Grace et Patty McCormack.


Remake de La Mauvaise Graine (1956) de Mervyn LeRoy avec Nancy Kelly, The Bad Seed est le dernier né de Lifetime avec Rob Lowe (ce dernier semble adorer le genre…). Mais afin de faire référence au film original, on retrouve Patty McCormack qui incarnait la jeune fille. Elle incarne ici la psychiatre chez qui David emmène sa fille lorsqu’il commence à suspecter qu’elle pourrait bien être psychopathe. C’est l’un des meilleurs moments de cet épisode. D’ailleurs, Patty McCormack avait été nominée à l’âgée 12 ans aux Oscars pour son rôle de fille étrange. Mais contrairement au film original qui, sans briller, était pour l’époque un film culte, celui-ci a bien du mal à reproduire le sentiment qu’il voulait créer au départ. The Bad Seed reprend alors tous les poncifs du genre horrifique avec des enfants qui font peur mais je préfère largement Esther (2009) ou d’autres encore car ici, Rob Lowe n’est pas vraiment un réalisateur d’horreur très subtile. Il s’appuie alors sur tout ce qui fait le succès des téléfilms Lifetime depuis des années sans véritablement chercher à nous surprendre. Afin que Rob Lowe puisse avoir un rôle dans ce film, ce dernier a décidé de changer les prémices du film de départ : point de mère célibataire, mais ici un père seul qui doit élever sa fille.

Un père célibataire semble avoir sa vie sous contrôle, jusqu'au jour où une tragédie épouvantable survient à l'école de sa fille, Emma. Après cet évènement, il commence à se demander si cette dernière n'aurait pas joué un rôle dans l'incident, auquel cas il se retrouverait forcé de remettre en question ce qu'il pense savoir sur elle.

Tout cela pour qu’il puisse jouer dans son propre film. Le manque de développement des personnages secondaires est l’un des gros problèmes de The Bad Seed qui ne permet pas toujours de s’attacher à ce que le film veut nous raconter. On a l’impression que ces personnages n’existent pas quand ils ne sont pas face à la caméra. C’est un problème pour le personnage de Chloe (incarné par Sarah Dugdale), la nounou d’Emma. La qualité des dialogues est aussi bien moindre alors que tout a été rendu plus simpliste. C’est d’ailleurs là dedans que l’on se rend compte de l’inexistence de compétences de Rob Lowe en matière de réalisation. Je dois avouer que sa mise en scène, fortement inspirée de plein de choses (notamment de Christopher Nolan) ne fonctionne pas, car même dans les moments de grand danger ou d’horreur pure, le film ne décolle jamais. Le film original avait l’une des films les plus barrées qu’il soit, pour l’époque et même dans le genre horrifique. Finalement, The Bad Seed n’est pas vraiment le film que j’attendais mais il faut bien avouer que tout ce qu’il y a derrière ne fonctionne pas spécialement. Que cela soit le scénario, le casting ou encore la mise en scène, tout est réduit à peau de chagrin pour notre plus grand regret.

Note : 3/10. En bref, un remake inutile.

Date de sortie : Directement à la télévision

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article