Critiques Séries : Better Call Saul. Saison 4. Episode 7.

Critiques Séries : Better Call Saul. Saison 4. Episode 7.

Better Call Saul // Saison 4. Episode 7. Something Stupid.


Cet épisode décide de faire des choses différentes, notamment car l’écran se sépare en deux afin de suivre d’un côté Kim et de l’autre Jimmy dans leur vie quotidienne. Ils ont une vie relativement séparée et même quand ils sont côté à côté lors du dîner, ils ne sont pas en face l’un de l’autre. Il n’y a pas d’échange. Nous sommes alors ici dans un style proche de ce que Brian DePalma adore faire et le tout est alors fait de façon intelligente. Kim est à son nouveau bureau chez Schweikart-Cokely et l’arrangement est de permettre l’ouverture de nouvelles branches de Mesa Verde pendant qu’elle peut pratiquer la loi qu’elle aime. C’est un peu comme faire un compromis pour mieux. Jimmy de son côté ferme son magasin de CC Mobile afin de prendre les habits de Saul Goodman et de vendre ses portables prépayés à la sauvette. J’aime bien la façon dont la série ouvre cet épisode, mais la suite est d’autant plus intéressante. Notamment vis à vis de la relation entre Kim et Jimmy qui n’est pas vraiment au beau fixe. On sent que les deux personnages ne sont plus du tout sur la même longueur d’ondes et c’est là que Better Call Saul prépare petit à petit une séparation en bonne et due forme.

Cet épisode permet également de faire un saut dans le temps, passant du début de l’été 2003 à Janvier 2004, ce qui permet également de nous rapproche de la fin de période de probation de Jimmy qui va lui permettre de récupérer sa licence d’avocat. Alors que l’épisode passe d’intrigues en intrigues, on réalise que le fait que Jimmy retrouve son droit d’exercer est quelque chose de différent. Gus de son côté construit son laboratoire en sous sol (celui que Walter va utiliser plus tard dans Breaking Bad quand il va travailler pour Gus) et Hector est en train de se remettre petit à petit (et semble plus déterminé que jamais). Alors que Better Call Saul évolue assez rapidement ici, elle parvient à réellement faire bouger les intrigues de façon intelligente, ce qui change de ce que l’on avait pu voir jusqu’à présent. Dans cet épisode, Huell Babineux devient le partenaire de crime de Saul, ce qui est un truc assez fun pour un fan de Breaking Bad comme moi et permet de faire grandement évoluer les intrigues de la série. L’épisode fait donc un bilan des avancées de chaque intrigue de la saison, et ce de façon brillante alors que je ne m’y attendais pas nécessairement. Il ne reste pas énormément d’épisodes avant la fin de la saison (seulement trois après celui-ci), mais tout reste fascinant.

Note : 9/10. En bref, brillant.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article