Critiques Séries : F.B.I.. Saison 1. Pilot.

Critiques Séries : F.B.I.. Saison 1. Pilot.

FBI // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Alors que Dick Wolf sévit sur NBC depuis des années, il propose avec FBI une nouvelle série mais cette fois-ci pour CBS. Cette dernière compte bien en profiter pour faire de cette nouvelle série son nouveau succès. Créée par Craig Turk (The Good Wife, Private Practice), la série adopte les classiques du producteur prolifique, tant dans la mise en scène très sobre que dans les scénarios centrés sur les intrigues plus que sur les personnages. Le seul problème avec cette série est qu’il est difficile de la différencier des autres séries du genre. La série reprend aussi des éléments qui font le caractère classique des séries policières de CBS. L’affaire de cette semaine est celle d’attaques à la bombe à New York. La série cherche à nous en mettre plein la vue ce qui est une bonne chose, car cela permet aussi de rapidement nous impliquer dans l’aventure qui nous est contée ici. Bien que cela ne soit pas spécialement brillant du début à la fin, c’est une série classique qui repose sur des éléments classiques qui fonctionnent déjà ailleurs. Ce qui va forcément décevoir là dedans, c’est le fait qu’il n’y a rien qui donne absolument envie de revenir. Les personnages sont sympas, mais c’est tout. Les intrigues aussi, mais c’est tout. Rien ne va empêcher les téléspectateurs d’aller voir ailleurs s’il y a mieux en face.

Le quotidien des agents spéciaux de la branche new-yorkaise du F.B.I.

Missy Peregrym (Rookie Blue) incarne la parfaite héroïne pour FBI, entourée d’un vétéran de Dick Wolf : Jeremy Sisto (New York Police Judiciaire). Chacune des personnalités de ce premier épisode ont un truc en plus et la diversité du casting permet aussi d’apprécier pleinement le résultat. Cela change des séries all-white où l’on oublie les minorités. Il y a de l’action aussi dans ce premier épisode et une enquête qui évolue assez rapidement mais il n’y a rien de très original non plus contrairement à la franchise Law & Order et sa construction originale ou bien l’univers des Chicago qui croise pas mal d’histoires différentes. La série hérite donc d’éléments de structure de ses ancêtres comme Law & Order, avec la promesse de créer un duo de partenaires assez sympathique (en tout cas, ce premier épisode donne envie de suivre le bon flic / mauvais flic) sans pour autant nous plonger dans des cas particulièrement brillants mais suffisamment efficaces pour que l’on passe un bon moment. Je pense juste que FBI a besoin de démontrer une vraie identité propre si elle ne veut pas être une série policière de plus. Par chance, elle a encore le temps de le faire si elle continue sur cette lancée et d’autres personnages vont être rapidement introduit (dont un incarné par Sela Ward que j’adore).

Note : 5/10. En bref, du policier classique qui a besoin de trouver sa propre identité.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article