Critiques Séries : Better Call Saul. Saison 4. Episode 10.

Critiques Séries : Better Call Saul. Saison 4. Episode 10.

Better Call Saul // Saison 4. Episode 10. Winner.
SEASON FINALE


Comment cette saison de Better Call Saul pouvait mieux se terminer qu’avec un tel épisode ? C’est l’épisode qui scelle le destin de Jimmy et va lui permettre de récupérer son droit d’exercer à nouveau. J’ai bien aimé la façon dont ce dernier utilise Chuck pour gagner l’estime des autres car en plus de ça, ça fonctionne. Sauf qu’il ne veut plus du nom McGill. L’épisode prend son temps avec des flashbacks qui nous permettent de retrouver la relation complexe qu’il y avait entre les frères McGill, tout en démontrant aussi à quel point ils n’étaient pas si bien que ça ensemble. Le karaoké est un grand moment de cet épisode, un moment de joie qui dénote avec tout le reste. Le reste est un brin plus déprimant, mais pas dans le mauvais sens. Bien au contraire. Mais j’ai adoré la scène finale de cet épisode car « That’s all good man ». Quand Kim apprend que Jimmy ne veut pas pratiquer la loi à nouveau avec son vrai nom, qu’il veut prendre un « pseudonyme », elle est choquée. C’est aussi un moment qui permet à la série d’élever son héros. La façon dont ce dernier parle à la fin de l’épisode n’est pas la façon dont il parlait auparavant (ou en tout cas toute la saison). C’est la façon de parler d’un gagnant qui s’amuse d’avoir gagné. La relation entre Kim et Jimmy a été l’un des piliers de cette saison 4 de Better Call Saul et j’ai maintenant hâte de voir comment elle compte évoluer après cette scène finale.

En effet, cette dernière implique tout de même pas mal de choses pas terribles pour le futur des deux personnages mais j’adore car c’est un moyen de rappeler aussi que Better Call Saul a besoin d’évoluer petit à petit vers ce qui va devenir Breaking Bad. Et l’on s’en approche rapidement. Notamment avec le laboratoire. Notre allemand ne passera pas une saison de plus avec nous. La scène avec Mike dans le désert du Nouveau Mexique est un autre grand moment de cet épisode où le silence est d’or et où la mise en scène est d’une grande importance. Les évolutions de cette saison ont une vraie raisonnance dans ce dernier épisode de la saison. Better Call Saul est une belle série quand elle met ses personnages dans des impasses qui sont à la fois heureuses pour certains, mais beaucoup moins pour d’autres. Le côté dépressif de certains moments de cet épisode permet de rappeler pourquoi on aime la série et pourquoi l’écriture de celle-ci est toujours aussi soignée et brillante. Tout ce que cet épisode fait est la conclusion logique de toute la saison, mais cela va bien au delà de ça ça finalement c’est surtout beau et presque émouvant par moment. Si les intrigues évoluent aussi un peu de partout, Better Call Saul a voulu aller plus loin que ce qu’ils auraient pu faire de simplistes pour nous sustenter. Mais non, elle veut toujours nous en donner un peu plus et c’est pour ça que j’aime autant cette série.

Note : 10/10. En bref, brillant.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article