Critiques Séries : Doctor Who. Saison 11. Episode 1.

Critiques Séries : Doctor Who. Saison 11. Episode 1.

Doctor Who (2005) // Saison 11. Episode 1. The Woman Who Fell to Earth.


Cette année est une grande annoncée pour Doctor Who alors que tout change cette année : nouveau showrunner en la personne de Chris Chibnall (créateur de Broadchurch) et nouveau Doctor qui se trouve être aussi pour la première fois de l’histoire de cette série : une femme. Elle est incarnée par Jodie Whittaker (Broadchurch, Attack the Block). Cette dernière incarne à la perfection ce que l’on peut attendre d’un Doctor mais le plus important ici c’est de nous introduire la nouvelle ligne créative de la série qui change forcément du style de Steven Moffat qui a été la voix de la série pendant 6 ans (et deux Doctor différents). Certains moments de Jodie Whittaker sont intéressants et permettent de nous rappeler aussi qu’elle est plus ou moins comme les autres Doctor mais avec la vision d’un autre créateur. Il va sûrement lui falloir un peu de temps pour se mettre à fond dans le rôle, comme David Tennant et Peter Capaldi à leurs époques respectives. Mais c’est réussi car elle donne envie de la suivre dans de nouvelles aventures. Elle a côté étrange, fun, impulsif et touchant qui rend cette nouvelle version du personnage tout de suite attachante. Pour un premier épisode de saison, je dirais que la série a déjà fait mieux mais l’affaire dont notre Doctor (et ses nouveau compagnons) vont devoir résoudre a un brin de cet univers fantastique que l’univers de Doctor Who a toujours maîtrisé.

Chris Chibnall reprend alors tout un tas de choses qui ont fonctionné par le passé dans la série et ce nouveau Doctor partage quelques similitudes avec Ten et Eleven. En tout cas, de mon point de vue et ce sont des qualités. Mais ce qu’il y a de plus intéressant ce sont ces moments qui permettent de se rendre compte que le Doctor est aussi unique avec la vision propre de son créateur. Si Steven Moffat était encore à la tête de Doctor Who, je suis sûr et certain qu’elle n’aurait pas été introduite de la même façon et c’est probablement pour ça que ce premier épisode fonctionne bien avec tous les changements que cela implique pour la série. Cet épisode n’est pas le plus surprenant de la série non plus mais il est plein de moments intelligents et subtiles qui permettent de nous donner envie d’aller plus loin avec ce nouveau showrunner. Notamment dans la façon d’introduire les nouveaux compagnons : Ryan Sinclair un jeune de 19 ans sans but, Yasmin « Yaz » Khan une jeune flic brillante et Graham O’Brien un ancien conducteur de bus timide. Ils ont tous une vision différente de ce monde ce qui permet de donner envie d’aller plus loin à mon goût et de changer un peu de ce que l’on a pour habitude de voir. Les 3 compagnons ont un lieu émotionnel intéressant qui permet aussi de faire de cette nouveau Team TARDIS, plus grande que d’habitude, une belle équipe.

Note : 7/10. En bref, la série change et ne change pas, pour le meilleur pour le moment.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article