Critiques Séries : Shameless (US). Saison 9. Episodes 6 et 7.

Critiques Séries : Shameless (US). Saison 9. Episodes 6 et 7.

Shameless (US) // Saison 9. Episodes 6 et 7. Face It, You’re Gorgeous / Down Like the Titanic.


Cette année, Shameless ne perd pas un personnage mais deux personnages. En découvrant l’épisode 9.06, je dois avouer que je ne m’attendais pas forcément au départ de Ian. Mais son départ cette année donne aussi le ton : la série arrive clairement au bout de son histoire. Quand un personnage important d’une série qui existe depuis neuf ans décide de quitter l’aventure, c’est un bon moment pour se poser les bonnes questions. Ian Gallagher a été victime de pas mal de critiques au fil des années face au traitement que les personnages ont eu de son personnage. Notamment dans son exploration de l’homosexualité, qui n’a pas toujours été suffisamment poussé ou en tout cas, répétitif. Cet épisode est donc une belle occasion de revenir sur ce que Shameless a pu faire de mal, sauf que ce n’est pas totalement fait. Tous les personnages sont capables de ne pas aller bosser ou bien d’abandonner toutes leurs responsabilités, simplement pour être avec lui le dernier jour de sa liberté. Le départ de Ian est réussi car la série ne change pas vraiment de plan et décide de rassembler tout le monde, sans pour autant en faire des tonnes. C’est tout ce que l’on pouvait attendre de la part d’une telle histoire, et son arrivée à la prison à la fin de l’épisode est un joli moment qui permet aussi de dépeindre l’évolution du personnage au fil des années.

Si l’histoire de cet épisode fonctionne aussi d’un point de vue d’autres personnages, comme Frank (même si ce dernier commence sérieusement à m’énerver), l’histoire la plus frustrante est celle de Fiona. Surtout dans un tel épisode et par rapport au fait que Fiona va quitter l’aventure très prochainement. Mais le mauvais jour de Fiona arrive le même jour que le dernier jour de liberté de Ian. Sauf que cela ne veut pas pour autant dire que la série gère l’histoire intelligemment. Si Emily Rossum est parfaite et qu’elle véhicule de jolis moments d’émotion, je ne sais pas trop où est-ce que Shameless veut nous embarquer. J’ai l’impression que plus le temps passe et plus la série devient terriblement ennuyeuse. Je n’ai pas regardé ces deux épisodes avec la passion que j’avais au début et j’ai l’impression de regarder cette série uniquement car je me suis investi dans l’histoire des Gallagher et que j’ai envie de voir le bout du tunnel. Et ce n’est pas en se concentrant sur V et son mec que la série va éviter au Titanic de couler. Mais ces deux épisodes sont une occasion en or pour la série de nous donner envie d’aller un peu plus loin et de voir ce que la seconde partie de la saison a probablement à offrir (car il reste encore 7 épisodes après ceux-ci).

Alors nous avons Carl, sa petite amie Kelly, qui vient préparer Carl pour West Point, sauf que cette partie de l’intrigue n’a aucun intérêt. Pourquoi ? Car je préfère le Carl des débuts, celui qui faisait des conneries et qui était là pour nous amuser. Sans parler de Fiona dont l’histoire ne semble pas vraiment évoluer (même s’il y a de bonnes idées malgré tout) et l’on sait très bien qu’elle est dans une vraie impasse. C’est sûrement cela qui va la conduire vers la sortie à un moment donné. L’histoire de Fiona pourrait être vraiment intéressante, mais elle est gérée de façon assez chaotique car j’ai l’impression que les scénaristes ne savent plus comment faire. Emmy Rossum se retrouve avec une grande place dans la saison même si finalement je ne sais pas trop quoi en penser. Tout ce que la série entreprend ici est plutôt réussi dans son ensemble donc je pense que c’est globalement réussi.

Note : 5.5/10. En bref, la série remonte la pente un peu, sans pour autant faire des étincelles.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article