Critiques Séries : Shameless (US). Saison 9. Episode 4.

Critiques Séries : Shameless (US). Saison 9. Episode 4.

Shameless (US) // Saison 9. Episode 4. Do Right, Vote White !.


Je pense qu’il est impossible de sauver cette nouvelle saison de Shameless. Plus le temps passe et plus je me demande ce que je fais encore là. Plus le temps passe et plus on perd complètement les personnages. L’intrigue autour des élections aura été épouvantable pour moi, banalisant des intrigues ratés autour de personnages qui n’évoluent plus. Car oui, le problème de cette saison est de laisser la plupart des personnages stagner au milieu d’intrigues en tout genre, sans véritablement donner l’impression qu’il y a une finalité. Si la politique n’a jamais été aussi disputée aux Etats-Unis ces dernières années depuis l’élection de Donald Trump, je ne pense pas que Shameless avait besoin de créer une telle histoire. Ce n’est pas que l’idée est mauvaise ou qu’elle n’aurait pas pu être bonne, c’est juste que l’on sent les scénaristes à bout de souffle et qu’ils cherchent uniquement à surfer sur une mode que bien d’autres séries ont déjà tenté avant (et en mieux). Sans parler de la critique que Shameless tente de proposer en filigrane. Elle ne fonctionne pas pour la simple et bonne raison que les personnages ne sont pas à leur place et que les dialogues ne parviennent pas à les aider intelligemment. En plein mouvement #metoo, la série décide là aussi de tacler un sujet qu’elle ne maîtrise pas ou alors tenter de tourner à sa façon avec un brin de dérision comme elle sait le faire.

Sauf que la façon de faire des scénaristes démontrent qu’ils n’ont plus d’idées. Depuis que l’intrigue des élections a été lancée, elle n’a rien apporté à la série et bien que c’est légitime pour Shameless de le faire, elle ne le maîtrise pas. Les intrigues restante qu’il y a autour ne fonctionnent pas non plus. Notamment Fiona dont le départ arrive à grands pas mais dont l’histoire ne donne pas envie d’en voir plus. Je me demande si au fond ils ne cherchent pas à faire en sorte que son départ passe inaperçu et que l’on ne regrette pas le personnage. Sauf que quand on se souvient des débuts de Shameless, je dirais que la série mérite mieux. Son engagement politique est lui aussi ridicule car l’on sent que les scénaristes ne savent plus quoi faire de ce personnage et tentent alors de la glisser où ils peuvent la glisser pour faire en sorte qu’elle existe encore. L’une des rares choses que cet épisode réussi malgré tout c’est à être culturellement réaliste face aux conflits qu’il y a au niveau politique dans la société américaine actuelle. Au delà de ça, Shameless surnage dans tous les sens et n’a plus rien à raconter. Je pense donc que cette saison a besoin d’être la dernière et j’espère que les scénaristes ont pensé à tout cela pour que l’on achève l’histoire sur une mauvaise saison mais qu’il n’y ait pas une saison ratée supplémentaire.

Note : 2/10. En bref, encore un raté pour cette saison de Shameless.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article