Critiques Séries : Supergirl. Saison 4. Episode 3.

Critiques Séries : Supergirl. Saison 4. Episode 3.

Supergirl // Saison 4. Episode 3. Man of Steel.


A la surface, cet épisode ressemble à une intrigue de superhéros assez classique : un garçon sympathique est transformé en super-vilain après qu’un héros ait rendu sa vie bien pire (ou bien que cela ait tué un membre de sa famille). Mais cet épisode est aussi la suite directe de l’épisode précédent où Supergirl se retrouvait sans ses pouvoirs suite à la diffusion de Kryptonite dans les airs de la ville. Cet épisode raconte alors les origines d’un vilain, de façon plutôt intelligente car je dois avouer que je ne m’attendais pas nécessairement à ce que cela évolue dans ce sens là. L’arrivée de Agent Liberty dans l’univers de Supergirl est donc une bonne idée. « Man of Steel » décide de remonter le temps en arrière afin de donner une perspective différente au téléspectateur et se concentrer sur un les conséquences que la révélation de Supergirl au public a eu sur les habitants de National City. L’épisode s’ouvre donc deux ans plus tôt, peu de temps après que Kara ait fait son discours afin d’arrêter Myriad et approximativement au moment où la Présidente Marsdin a signé l’Alien Amnesty Act. J’aime bien les intrigues qui donnent une perspective différente des choses et c’est clairement ce que cet épisode de Supergirl est en train de faire. Il nous plonge dans un tout autre point de vue afin de faire suite au cliffangher de l’épisode précédent. Pour ne pas tout nous donner tout de suite, la série décide donc de raconter des origines.

La façon dont la série explore le côté anti-alien cette année est véritablement original et change de ce que l’on avait pour habitude de voir dans l’univers de Supergirl. Après tout, la série n’a fait que glorifier la présence d'aliens (dont Supergirl) pour sauver les autres, mais pas l’inverse. C’est un peu ce que Batman v. Superman avait déjà pu tenter de faire (et c’était un échec) au cinéma, mais ici la série a le mérite de faire des choses intelligentes de façon brillante afin de parler des thématiques politiques américaines actuelles de façon sous jacente (comme le racisme). Bien que cet épisode ne soit pas forcément subtile, Rob Wright et Derek Simon, les scénaristes parviennent à faire de Ben un personnage particulièrement intéressant et bien que derrière son armure en métal, Agent Liberty ressemble à n’importe quel vilain de Supergirl, il y a un truc différent. Peut-être aussi que finalement derrière ce masque se cache le vilain le plus terrifiant que la série ait pu développer depuis ses débuts. J’ai hâte de voir la suite, sans parler du fait que Ben est un personnage intéressant dont l’histoire présentée ici donne envie de voir la suite de la saison. A certains moments, cette saison de Supergirl pourrait être un peu ce que la saison 3 de Daredevil a tenté de faire (et a réussi à faire).  

Note : 7/10. En bref, encore un bel épisode de Supergirl.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article

briket makinası fiyatları 30/10/2018 16:29

Thank you very good post