Critiques Séries : The Flash. Saison 5. Episodes 2 et 3.

Critiques Séries : The Flash. Saison 5. Episodes 2 et 3.

The Flash // Saison 5. Episodes 2 et 3. Blocked / The Death of Vibe.


La fille de Barry et Iris n’est pas forcément le meilleur personnage que The Flash pouvait apporter mais la saison démarre plutôt bien pour le moment donc je ne vais pas bouder mon plaisir vis à vis du reste. Barry se retrouve encore dans une position dans « Blocked » que l’on a déjà vu des dizaines de fois auparavant dans la série, ce qui n’est pas forcément la meilleure des idées. Pas que je n’aime pas le Barry en mentor, juste que je ne trouve pas que cela soit brillant non plus. L’épisode décide de toucher des éléments familiers, qui se poursuivent depuis des années dans la série, tout en les adaptant avec les nouvelles intrigues de l’année. Car il y a un développement assez sympathique de l’alchimie et quelques bonnes parties de rire sympathiques elles aussi. Ce second épisode est également l’occasion de nous présenter le nouveau vilain de la saison. C’est un classique et la série ne passe pas forcément par des chemins différents pour nous le présenter. Je trouve ça légèrement dommage mais bon, le vilain a son petit potentiel si jamais The Flash veut réellement changer un peu la dynamique et éviter les sempiternels éléments narratifs qu’elle utilise déjà depuis 4 saisons auparavant. Nora de son côté apporte forcément son lot d’informations, et Cicada pourrait bien être un élément là aussi intéressant lié à l’intrigue de la saison (qui répète celle de la première saison selon laquelle Flash aurait disparu pendant 25 ans).

Et donc n’aurait pas vu Nora. Le vilain de la semaine est quant à lui Block, évadée de Iron Heights, qui a la capacité à compresser des molécules d’air. Bon, ce n’est pas forcément le vilain le plus inspiré de l’histoire de The Flash mais il permet de passer un bon moment cette semaine. La série utilise quant à elle toujours des éléments narratifs permettant de décontracter les personnages dans leurs petites vies personnelles. Les pointes d’humour sont plutôt correctes, bien que j’aurais apprécié que la série aille un peu plus loin aussi. Mais on est loin de la saison précédente et de ses épisodes longs et ennuyeux que l’on a pu voir pendant un sacré bout de temps. A côté de ça, « The Death of Vite » est une belle avancée. La série parvient ici à délivrer ce qui est probablement son meilleur épisode (hors premier et dernier épisode de saison) depuis un sacré bout de temps. Je dirais en plus de ça que cet épisode marque le vrai début de la saison 5. Oui, il y a eu les présentations faites dans l’épisode précédent avec le nouveau vilain, mais cet épisode permet réellement de se plonger dans la dynamique que The Flash veut insuffler à cette nouvelle saison et elle se veut assez rassurante quant aux évolutions proposées. Notamment avec l’introduction d’un nouveau Harrison Wells.

Tom Cavanagh est parfait dans le rôle et continue de s’impliquer afin de donner une dimension différente aux incarnations de Wells qu’il a pu donner au fil des saisons. C’est probablement aussi l’une des meilleures versions de Wells que j’ai pu voir depuis celui de la première saison. Tous ces éléments qui me rappellent la première saison de The Flash ici me rassurent aussi par rapport à la suite et ce qu’il faut en attendre. Au delà de ça, l’épisode en lui-même fonctionne comme beaucoup d’autres sur des bases simples mais aidé par des personnages plus impliqués dans ce qu’ils font; Même Nora semble un peu mieux intégrée à l’aventure, ce qui est assez rassurant dans son ensemble. Finalement, The Flash délivre ici deux épisodes qui nous plongent la tête la première dans une saison pleine de promesses.

Note : 6/10 et 8/10. En bref, enfin une saison qui semble démarrer sous de bons hospices.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article