Critiques Séries : The Kids are Alright. Saison 1. Pilot.

Critiques Séries : The Kids are Alright. Saison 1. Pilot.

The Kids Are Alright // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Après les années 80 avec The Goldbergs et les années 90 avec Fresh Off the Boat, ABC continue de nous dégoter des comédies familiales situées dans des époques différentes. Créée par Tim Doyle (Rules of Engagement, Last Man Standing), The Kids Are Alright est pour le moment une jolie petite réussite. Si la série semble être un ersatz de tout ce que l’on a déjà pu voir ces dernières années fleurir sur la chaîne, elle est finalement une série avec une âme différente des autres et une comédie que l’on peut reconnaître parmi les autres sans problème. Inspirée par la vie du créateur de la série, avec une famille nombreuse et des parents parfois un peu étranges. Si cela peut vous faire penser rapidement à The Goldbergs sur certains points par rapport aux parents, The Kids Are Alright sait tout de même se démarquer intelligemment. La série est narrée par son créateur (un peu comme la voix off de The Goldbergs) mais elle raconte les choses autrement et tente de se créer sa propre identité petit à petit afin de nous délivrer quelque chose d’intéressant et d’inspirant par la même occasion. Si la série s’inspire de la vie de Tim Doyle, certains sujets restent encore d’actualité ici et surtout permettent de véhiculer des messages universels d’une certaine façon pour bien des raisons qui nous permettent assez souvent de nous retrouver dans certaines situations (en tout cas, dans ce premier épisode).

Dans les années 70, les Dwyers, une famille catholique traditionnelle originaire d'Irlande, vivent à 10, les deux parents et leurs huit fils, dans une petite maison dans la banlieue de Los Angeles. 3 chambres, 1 salle de bain et beaucoup de complications...

The Kids Are Alright est un peu comme une sorte d’hommage à sa façon à Les Années Coup de Coeur, cette comédie des années 80 que tout le monde a déjà vu au moins une fois dans sa vie. The Kids Are Alright est en tout cas en train d’entrer dans la catégorie des meilleures comédies de la saison et pourrait bien le rester si elle continue dans cette direction, soignée où les personnages nous plongent dans un univers chaleureux, familial, bienveillant mais tout en prenant le soin de parler des problèmes de l’époque. Le fait que le jeune garçon ‘héros’ de la série soit passionné de théâtre est une occasion en or de développer d’autres histoires qui vont permettre les références meta comme The Goldbergs avec la fascination d’Adam pour le cinéma. De plus, The Kids Are Alright est drôle et c’est là aussi un point important dans une telle série car après tout c’est une comédie. Si le concept peut sembler un peu maigre au départ, il y a un charme qui se dégage et qui nous donne pleinement envie de poursuivre l’aventure. En tout cas, tout le monde va bien et le téléspectateur que je suis aussi. J’ai maintenant hâte de voir la suite de la saison.  

Note : 7.5/10. En bref, agréable surprise.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article